L'Information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur

Des distributeurs de protections hygiéniques gratuites dans les lycées de la région Hauts-de-France

Publié le : 26/03/2021
Pour lutter contre la précarité menstruelle qui frappe des dizaines de milliers d’adolescentes, la Région Ile-de-France avait été la première à installer des distributeurs gratuits dans tous les lycées.
La Région Hauts-de-France vient de lui emboiter le pas. Lors de la séance plénière du 25 mars 2021, la Région Hauts-de-France a en effet annoncé que des distributeurs seraient installés dans tous les lycées volontaires. La distribution pourra également s’opérer par les personnels des établissements, les protections pourront aussi être laissées à libre disposition.
Se fournir en protections hygiéniques représente un coût non négligeable. Alors pour réduire les inégalités, et permettre à toutes les adolescentes d’avoir accès aux serviettes et autres tampons, ces protections seront désormais gratuites.

Et pour les étudiants ?

Concernant les étudiants, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Frédérique Vidal avait, elle aussi, annoncé en février que les protections hygiéniques seraient gratuites dès la rentrée 2021 pour les étudiantes.
Depuis le mois de mars, des protections périodiques gratuites et respectueuses de l'environnement sont mises à disposition des étudiantes dans les résidences universitaires des CROUS et les services de santé universitaires.
Dès la prochaine rentrée universitaire, cette distribution gratuite de protections menstruelles au sein des universités françaises va se généraliser avec la mise en place de distributeurs dans l'ensemble des résidences universitaires, des restaurants universitaires et des services de santé universitaires.

Objectif visé : 1 500 points de distribution accessibles et une gratuité complète.


Cette décision fait suite à un récent rapport de la FAGE (La Fédération des Associations Générales Etudiantes), première organisation étudiante de France qui a collaboré sur cette enquête avec l’Association Nationale des Étudiant·e·s Sages-Femmes (ANESF) et l’Association Fédérative des étudiant·e·s Picto-charentais·e·s (AFEP).

La précarité menstruelle en France
  • 1,7 millions de femmes seraient victimes de précarité menstruelle en France (Association Règles élémentaires)
  • 33% des étudiantes jugent avoir besoin d'une aide financière pour se procurer des protections périodiques (enquête FAGE février 2021)
  • 13% des étudiantes déclarent avoir dû choisir entre acheter des protections et un produit de première nécessité faute de moyens (enquête FAGE février 2021)

Des initiatives qui existent déjà dans l'enseignement supérieur

Avant cette annonce, de nombreuses universités organisaient régulièrement des distributions de serviettes, tampons et coupes menstruelles. 

L’Université de Lille organise régulièrement des distributions de kits de protections féminines sur ses campus. En mars 2020, l’Université du littoral Côte d’Opale (ULCO) avait elle aussi organisé une  distribution de 45000 kits de protections hygiéniques à ses étudiantes sur le campus de Calais.