L'information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur

L'agriculture recrute des saisonniers

Publié le : 03/06/2020

Alors que la France se déconfine petit à petit depuis le 11 mai et malgré la relance de l’activité, de nombreux secteurs sont dans l’incertitude et les recrutements de saisonniers dans le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, ou l’animation peinent à démarrer.

En revanche, le secteur agricole reste en grande demande de saisonniers depuis le mois de mars. Dans le contexte de la pandémie et la mise en place du confinement mi-mars, le secteur de l’agriculture a du en effet faire face à une pénurie de main-d’œuvre.  Les restrictions de déplacement entre pays européens ont rendu difficile la venue de travailleurs étrangers qui viennent habituellement gonfler les rangs des saisonniers agricoles. Les exploitations agricoles ont aussi été confrontées à l’absentéisme de certains ouvriers contaminés par le Covid-19 ou placés en quarantaine parce qu’un membre de leur famille était touché.

Cueillettes de fruits, ramassage de légumes, vendanges… des pistes pour un job d’été dans l’agriculture

 
Les travaux agricoles sont très variés et offrent des possibilités de jobs tout au long de l’année mais notamment pendant l’été. À chaque saison son activité  : entretien des cultures, ramassage de légumes, cueillette de fruits, vendanges, conditionnement, emballage…
Sous serres, en plein champs, dans une exploitation agricole ou un entrepôt, ces travaux exigent cependant une bonne forme physique et une tenue adaptée. Il faut savoir que l’hébergement et les repas sont rarement proposés. Un véhicule est très souvent indispensable car les exploitations sont rarement desservies par les transports en commun : pensez alors au co-voiturage.
 

Voici un aperçu des différents travaux agricoles en fonction des régions et des périodes de l’année :

 
  • Mars à mai : houblon (Grand Est)
  • Mars à juin : asperges et radis (Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire)
  • Avril à juin : muguet (Pays de la Loire)
  • Avril à septembre : maraîchage sous serre (Bretagne)
  • Mai-juin : cerises et fraises (Centre-Val de Loire, Pays de la Loire, Hauts-de-France, Périgord, Vallée du Rhône)
  • Mai à sept : melons (Nouvelle-Aquitaine, Poitou)
  • Juin à sept : pêches et myrtilles (Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire, Vallée du Rhône)
  • Juin à sept : écimage du maïs (Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Pays de la Loire)
  • Juillet-août : melons et tomates (Pays de la Loire)
  • Août-sept : mirabelles (Grand Est)
  • Août-sept : tabac (Grand Est, Pays de la Loire, Picardie, Sud-Ouest)
  • Sept-oct : vendanges (Beaujolais, Nouvelle-Aquitaine, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Pays de la Loire)
  • Sept-oct : prunes et pruneaux (Nouvelle-Aquitaine)
  • Sept-oct : pommes et poires (Centre-Val de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Hauts-de-France, Pays de la Loire)
  • Sept à avril : endives (Finistère, Hauts-de-France)
  • Octobre-novembre : châtaignes, kiwis

 

Votre contrat de travail


L’employeur peut vous proposer un CDD, un contrat de travail saisonnier ou encore un TESA (Titre Emploi Simplifié Agricole), formule d’embauche simplifiée et adaptée au secteur.

>> Le contrat saisonnier : votre contrat de travail est un contrat saisonnier dont la principale caractéristique est d’être à durée déterminée.
Il peut être :
• à terme précis : vous connaissez la date de la fin de votre contrat,
• à terme imprécis : il prend fin lorsque les travaux sont terminés.

>> Vous pouvez être amené à conclure un contrat à durée déterminée (CDD) :
• classique,
• avec des jours de RTT,


>> Le Titre Emploi Simplifié Agricole (TESA) a été créé pour simplifier les formalités liées à l’embauche de saisonniers agricoles.
C’est un seul formulaire pour : la déclaration à la MSA, le contrat de travail lors de l’embauche, la remise des bulletins de paie, l’attestation Pôle emploi lors de la fin du contrat.
Il ne modifie en rien les droits attachés à votre statut de salarié.


>> Le contrat vendanges : c’est un contrat saisonnier particulier, d’une durée maximale d’un mois. Il vous est possible d’en signer plusieurs successivement, mais sans dépasser une durée globale de deux mois.
Une autre particularité est qu’un salarié en congés payés ou de la fonction publique peut signer ce type de contrat.


Pour être valable, votre contrat doit :
• être écrit, en double exemplaire,
• être signé par vous et votre employeur,
• mentionner vos nom et numéro de sécurité sociale ainsi que le nom de votre employeur,
• indiquer la date de début et de fin de contrat si elle est connue ; à défaut, la durée minimale du contrat,
• préciser s’il s’agit d’un contrat vendanges,
• préciser la période d’essai, uniquement si l’employeur en souhaite une (la période d’essai n’est pas obligatoire),
• indiquer votre position dans la grille de classification et le coefficient s’y rattachant,
• mentionner le montant de votre rémunération brute,
• préciser la convention collective en vigueur,
• préciser le nom et l’adresse de la caisse de prévoyance et celle de retraite complémentaire,
• un exemplaire signé doit vous être remis.


Conseil : Conservez votre contrat de travail durant 5 ans après la fin de votre contrat. Il pourra vous être utile en cas  de désaccord avec votre employeur.
 

Où trouver des offres d’emploi ?


>> Sur le site de l’agriculture : www.lagriculture-recrute.org

>> Le guide des contacts recense en départements et régions, les structures locales qui gèrent des emplois saisonniers en agriculture : www.anefa.org/saisonniers/contacts

>> Sur wizifarm mission : https://mission.wizi.farm/

>> Au Pôle Emploi :  www.pole-emploi.fr

>> Près de chez vous : agriculteurs, viticulteurs, éleveurs, pépiniéristes, horticulteurs, arboriculteurs, coopératives agricoles, maraîchers, etc. Bon nombre de recrutements se font par le bouche-à-oreille : n’hésitez donc pas à rencontrer ces professionnels sur les marchés ou lors de journées portes ouvertes dans les fermes, par exemple (si besoin aidez-vous des pages jaunes).

>> Sur la plateforme « Des bras pour ton assiette» https://desbraspourtonassiette.wizi.farm/ développée pour faire face à la pénurie d’ouvriers agricoles pendant le confinement. Cette plateforme propose de mettre en relation des particuliers et des agriculteurs pour des missions dans les exploitations.

>> Sur le site Jobagri.com

>> Sur les réseaux sociaux

A consulter :
L’ANEFA vient de sortir son nouveau guide d’accueil pour les travailleurs saisonniers « #Ose devenir saisonnier », traduit en plusieurs langues : anglais, espagnol, arabe, polonais
>>> A télécharger