L'information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur

Déconfinement : ce qui change au 2 juin

Publié le : 01/06/2020

Une nouvelle étape du déconfinement s’ouvre à partir du 2 juin et pour une durée de trois semaines.

La liberté est la règle mais quelques contraintes subsistent pour limiter la propagation du virus.


Dans la région Hauts-de-France, les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Aisne et de l'Oise sont passés au vert le 28 mai. De nouvelles activités vont être à nouveau possibles : cafés et restaurants, parcs et jardins, musées, monuments et zoos, etc.

Ce qui change à partir du 2 juin...
 

Scolarité et périscolaire 

  • réouverture totale des collèges et des écoles primaires
  • réouverture progressive des lycées à compter du 2 juin
  • oral du bac français annulé
  • réouverture des colonies de vacances à compter du 22 juin

Déplacements et transports 
  • levée totale des restrictions de déplacement sur le territoire national 
  • à compter du 2 juin. Il est possible, à compter de cette date, de se déplacer librement sans attestation ni limite des 100 km.
  • déplacements vers l'Outre-mer autorisés
  • les déplacements en Europe seront progressivement autorisés à compter du 15 juin sous réserve des décisions européennes et des mesures de réciprocité entre pays
  • les déplacements hors de l'Europe sont en suspens jusqu'au 15 juin et feront l'objet d'une décision prise à l'échelle européenne.
  • la circulation des trains reviendra progressivement à la normale avec port du masque obligatoire et respect de la distanciation sociale
  • port du masque obligatoire dans les transports en commun
 

Commerce

  • réouverture des cafés, bars et restaurants à compter du 2 juin dans le respect de la distanciation physique : groupe de dix personnes au maximum, distance d'1 mètre entre chaque table, port du masque obligatoire pour les personnels.
  • les centres commerciaux sont ouverts dans la limite du strict respect des gestes barrières et des règles de distanciation
  • les discothèques et salles de jeux restent fermées jusqu'au 21 juin au moins.
 
Culture, sport et loisirs 
  • les activités sportives dans les salles de sport, gymnases et piscines rouvriront à compter du 2 juin
  • les sports collectifs ou de contact restent interdits jusqu'au 22 juin
  • réouverture des grands musées et monuments à compter du 2 juin
  • réouverture partielle des parcs de loisirs et de plein air avec une jauge maximale de 5000 personnes
  • réouverture partielle des théâtres et salles de spectacle
  • réouverture des cinémas à compter du 22 juin
  • réouverture des parcs et jardins et des plages, lacs et bases nautiques
  • les manifestations sportives publiques restent interdites jusqu'au 21 juin
  • les grandes manifestations (salons, festivals...) interdites jusqu'à nouvel ordre.
 

Tourisme 

  • réouverture des campings et hébergement collectifs
  • ouverture généralisée des lieux d'hébergement (hôtels, gites).
 
Cérémonies civiles et religieuses 
  • mariages autorisés à compter du 2 juin (modalités pratiques à définir)
  • le nombre de personnes autorisées à assister à un enterrement est toujours limité à 20 personnes
  • les rassemblements sont limités à dix personnes jusqu'à nouvel ordre.
 

Le Gouvernement maintient cependant les recommandations suivantes :

  • priorité au télétravail pour limiter nos contacts ;
  • privilégier les modes actifs autant que possible p(vélo, marche à pied, trottinette) pour les trajets courts ;
  • privilégier le covoiturage dans un cercle restreint pour les trajets les plus longs (via les plateformes publiques https://www.passpasscovoiturage.fr/ ou privées) ;
  • ajuster les cycles de travail (horaires décalés notamment) pour les salariés qui ne peuvent pas télétravailler et pour le public accueilli en évitant autant que possible les arrivées dans les centre-villes entre 8h et 9h ;
  • adapter les plages fixes de travail à la disponibilité les transports collectifs ;
  • à compter du 1er juin, l’État réduit la prise en charge du chômage partiel de 100 à 85%