L'Information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur

Création d’entreprise : de l’idée au projet

Publié le : 23/03/2020

Vous souhaitez créer votre entreprise mais vous avez encore quelques craintes ? Créer demande rigueur et motivation personnelle.

La préparation au projet est une étape importante. Ne sous-estimez pas le temps de préparation nécessaire au montage de votre entreprise. En fonction de votre projet, ce temps peut durer de quelques semaines à plusieurs mois. L’enjeu pour vous, est de :

  • vérifier que vos objectifs professionnels sont en adéquation avec votre vie, que vous êtes prêt à entreprendre, en vous assurant notamment d’avoir le soutien de votre famille, la condition physique, les qualifications requises, une situation financière favorable…
  • valider que votre idée va rencontrer ses clients et qu’elle sera rentable, en réalisant une étude de marché, des démarches commerciales, un prévisionnel financier…
  • définir une stratégie, pour vous permettre d’orienter vos efforts en fonction de vos objectifs personnels et professionnels.

Durant la phrase de préparation, vous ne cesserez de réfléchir à votre projet. Avant de se lancer dans un projet de création ou de reprise d’activité, il est important de réfléchir à 4 grandes questions.

Avoir une idée ? Si votre idée est claire dans votre tête tant mieux. Cependant, si vous n’avez pas d’idées, voici quelques conseils :  Premièrement, demandez-vous quelles sont vos attentes ? avant tout, soyez curieux sur ce qui se fait actuellement, inspirez-vous des nouvelles tendances et les nouveaux marchés porteurs en France et à l’étranger. Posez-vous également la question Vous avez aussi la possibilité de rencontrer des franchiseurs qui peuvent vous donner des idées pour définir au mieux votre projet. Par ailleurs, des organismes peuvent vous accompagner dès le début de votre projet et vous aideront pour concrétiser votre idée et sa faisabilité.

Est-ce que mon projet tient la route ? Demandez-vous si votre projet répond à un réel besoin et qui sont vos principaux concurrents et quels sont les atouts qui vont vous démarquer ? Ce qui compte vraiment, c’est l’attente potentiel que peut susciter votre produit ou service et votre capacité à vous différencier et à développer votre entreprise.  Faites une études de marché pour vous permettre de vérifier la faisabilité de votre projet au regard du marché existant, des besoins auxquels l’entreprise pourraient répondre, des possibilités financières.

LES ORGANISMES D’ACCOMPAGNEMENT

Bpifrance Création
> Le statut d’étudiant-entrepreneur
> Les boutiques de gestion
> Initiative Hauts de France
> L’Adie (association pour le droit à l’initiative économique)
> Le réseau CCI (chambre de commerce et d’industrie) entreprendre en France
> Les chambres de métiers
> Le réseau entreprendre> L’association Ecti (entreprises, collectivités territoriales, insertion)
> Les Coopératives d’activité et d’emploi (CAE)
> Dispositif Citeslab
> Positive Planet France
> Les Groupements de Créateurs
> Force Femmes   
> EGEE (Entente des Générations pour l’Emploi et l’Entreprise)
> Le programme Erasmus pour les jeunes entrepreneurs
 

Quel statut juridique pour mon entreprise ? Le choix du statut juridique dépend de votre projet et de vos aspirations personnelle. Si vous préférez conserver une totale indépendance, l’entreprise individuelle (EI) ou l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) peuvent vous convenir. Si vous prévoyez de vous associer, il vous faudra choisir la société à responsabilité limitée (SARL).
Un guichet entreprise est accessible en ligne, il propose des fiches d’activités, indique le centre de formalités des entreprises (CFE) à contacter selon votre activité, les étapes nécessaires à la création de votre entreprise : www.guichet-entreprises.fr

Comment financer mon projet de création d’entreprise ? Avant tout recherche de financement, il faudra définir les capitaux nécessaires pour lancer le projet et assurer son développement. Vous devez traduire financièrement les éléments que vous avez réunis lors de la construction de votre projet. Vous allez devoir établir vos plans de financement et de trésorerie, vos comptes de résultat.

Si vos fonds propres sont insuffisants, vous pouvez demander un prêt bancaire personnel, faire appel aux dons des particuliers via le Crownfunding, rechercher des investisseurs, solliciter des microcredit, etc.

AIDES FINANCIÈRES
> Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (Acre)France Active
> Réseau Association pour le développement de l’initiative économique (Adie)
> Point Accueil Installation de la chambre d’agriculture
> Initiatives paysannes
> BPI France
> Les clubs cigales (Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire)
> Garantie EGALITE femmes (ex FGIF-Fonds de garantie pour la création, la reprise, le développement d’entreprise à l’initiative des femmes)
> Business Angels
> Aide à la création d’entreprise de l’AGEFIPH en faveur des personnes handicapées

AIDES LOCALES ET RÉGIONALES

> Aides du Conseil régional Hauts-de-France
1- Chéquier Starter
2- Aide à la création d’entreprises innovantes et industrielles – (CE2I)
3- Aide à la création des structures de l’Économie sociale et solidaire
4- Aide à l’installation agricole
5- Chèque Pass formation

Maison des entreprises de Thiérache et de la Serre (METS)
Réseau Tremplin
Hauts-de-France Innovation Développement
Hodefi
Les CLAP (comités locaux d’aide aux projets)
Groupe Picardie Investissement


PLATEFORMES DE FINANCEMENT PARTICIPATIF
Plateforme crowfounding des Hauts de France

Plateforme Initiative Hauts de France
Plateforme de financement participatif pour les projets du Pas-de-Calais, portée par Pas-de-Calais Actif
BPI France
Plateforme mise en ligne par la BGE

LES PROFILS DES CRÉATEURS D’ENTREPRISE

Salarié
Il est de plus en plus courant de travailler en parallèle d’un projet de création d’entreprise. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

> Intégrez une coopérative d’activités et d’emploi (CAE) regroupant des entrepreneurs qui souhaitent dans un premier temps limiter les contraintes. Les tâches comptables, juridiques et administratives sont directement gérées par  la coopérative.

> Si le salarié justifie de 24 mois d’ancienneté, consécutifs ou non, dans l’entreprise ou dans les autres entreprises du groupe, il peut bénéficier d’un congé création d’entreprise.

> Vous pouvez également demander un temps partiel à votre employeur.

> En fonction de votre activité, vous pouvez choisir le portage salarial. le « salarié porté » est lié à une société de portage mail il peut choisir sa clientèle, fixer ses prix et ses modalités d’intervention.

Demandeurs d’emploi
Avec l’ARCE, vous pouvez utiliser vos allocations chômage comme une aide pour financer votre future entreprise. La création d’entreprise doit avoir lieu après la fin de votre contrat de travail pris en compte pour l’ouverture de vos droits.

Les étudiants
Vous êtes étudiant et vous souhaitez développer votre activité ? Avec le statut national étudiant-entrepreneur, vous avez la possibilité de mener vos études et votre projet en parallèle grâce à des aménagements de votre emploi du temps. Vous intégrerez alors un pépite, le réseau des étudiants entrepreneurs, vous serez accompagné tout au long de votre parcours de création et vous obtiendrez un diplôme spécifique : le D2E

Le régime du micro-entrepreneur
Le régime de l’auto-entrepreneur vous permet si vous êtes salarié, étudiant, retraité ou demandeur d’emploi, de faciliter et simplifier la création d’une activité, à temps plein ou pour compléter vos revenus.  Le chiffre d’affaires est plafonné, limitant le développement de votre nouvelle activité. N’hésitez pas à consulter les sites dédiés aux auto-entrepreneurs :
> L’autoentrepreneur.fr
> Auto-entrepreneur.fr

Pour en savoir plus