L'information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur
Sida et IST : prévenir et se soigner

Sida et IST : prévenir et se soigner

En France, en 2016, on estime que 25000 personnes ignorent leur séropositivité au VIH. C’est pourquoi, il est plus que jamais nécessaire de se faire dépister régulièrement, et d’utiliser un préservatif, seul rempart au sida et autres IST.

Mise à jour le 24/06/2020

Présentation

LES IST (INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES)
Elles se transmettent lors de relations sexuelles (rapports vaginaux, anaux et oro-génitaux). Elles se soignent assez facilement mais certaines passent inaperçues et si elles ne sont pas dépistées et traitées, elles peuvent entraîner de graves complications et conséquences, telles que les hépatites qui sont susceptibles de dégénérer en cirrhose du foie ou cancer.
C’est pourquoi il est important de se protéger lors des rapports sexuels et de se faire dépister.

Les IST les plus fréquentes : la blennorragie gonococcique ou « chaude-pisse», la chlamydiose, l’hépatite B, l’herpès génital, les mycoplasmes et la trichomonase, les papillomavirus, la syphilis, l’infection au VIH / sida.

Si elles ne sont pas soignées, la plupart peuvent provoquer une stérilité, le papillomavirus peut entraîner un cancer du col de l’utérus.


LE SIDA
Le virus responsable du sida s’appelle le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH).
Lorsqu’il pénètre dans l’organisme, il s’attaque aux cellules du système immunitaire (lymphocytes T4 ou CD4) qui ont pour fonction de nous défendre contre les microbes et les détruit progressivement. On peut être porteur du VIH sans le savoir car il a la particularité de ne laisser rien paraître pendant des années et ainsi transmettre involontairement à un partenaire le virus, d’où la nécessité d’un dépistage.
Lorsque le déficit immunitaire est trop important, des maladies habituellement anodines peuvent devenir graves pour une personne séropositive, elles sont appelées maladies opportunistes.
On dit d’une personne qu’elle a le sida (Syndrome d’Immuno Déficience Acquise), lorsqu’elle souffre d’une ou de plusieurs de ces maladies.


SE PROTEGER (LE PRESERVATIF, LA PREP ET LE DEPISTAGE )

LE PRESERVATIF
Pensez à vous protéger en mettant des préservatifs, masculins ou féminins, ce sont les seuls remparts contre les IST et le sida.

LA PREP, OUTIL DE PREVENTION FACE AU VIH/SIDA
La PREP, qui signifie Prophylaxie Pré-Exposition (ou Pre-Exposure Prohylaxis en anglais), est une stratégie de réduction du risque de contracter le VIH, basée sur l’utilisation d’un médicament antirétroviral (anti VIH) à prendre lors des rapports sexuels. Elle s’adresse aux personnes qui ne sont pas infectées par le VIH, qui n’utilisent pas systématiquement le préservatif lors de leurs rapports sexuels et qui sont à haut risque de contracter le VIH.
La PREP protège uniquement du VIH, elle ne protège pas des autres infections sexuellement transmissibles (gonorrhée, condylomes, chlamydia, hépatites B/C, syphilis, etc.).
La délivrance se fait auprès services hospitaliers en charge du VIH ; des CEGIDD (centres gratuits d’information de dépistage et de diagnostic).
Plus d’info sur : http://prep-info.fr/

LE TEST DE DEPISTAGE
Le dépistage est également une arme importante contre le sida et l’ensemble des IST. Vous pouvez vous faire dépister dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic), qui remplace les CDAG depuis le 1er janvier 2016, dans certains centres de planification et d’éducation familiale, auprès de l’association AIDES ou sur prescription médicale dans n’importe quel laboratoire d’analyses médicales (il sera alors remboursé par la Sécurité Sociale). On vous fait une prise de sang et le résultat vous est remis environ 1 semaine après.
Il existe également un test en vente en pharmacie (autotest) à faire soi-même contre environ 25 à 28 euros, il donne un résultat rapide, (3 mois après le comportement à risque).

Quand faire le dépistage du VIH ?
Si moins de 48h se sont écoulées depuis la prise de risque (rupture de préservatif, relation non protégée...), vous pouvez bénéficier d’un traitement d’urgence, appelé traitement post-exposition (TPE) qui peut vous éviter d’être infecté. Il vous sera prescrit et délivré aux urgences de l’hôpital le plus proche.
Si plus de 48 heures se sont écoulées depuis la prise de risque, il faut attendre six semaines pour faire un test de dépistage «classique» et trois mois pour un test rapide d’orientation diagnostique (TROD), celui-ci donne un résultat en 30 minutes.
Le TROD peut se faire dans les locaux des associations, ou les CeGIDD.


QUELQUES CHIFFRES
On estime à 6003, le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité VIH en 2016. Ce nombre a diminué de 5% par rapport à 2013. Entre 2013 et 2016, le nombre de découvertes de séropositivité continue à diminuer chez les hétérosexuels (3 200 découvertes en 2016).
Cette diminution est surtout observée chez les hommes, qu’ils soient nés en France ou à l’étranger.
Par contre, le nombre de découvertes reste stable chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes -HSH- (2 600 découvertes en 2016).
Ces chiffres sont issus de Santé publique France, l’agence nationale de santé publique qui produit chaque année, à l’occasion de la « Journée mondiale de lutte contre le sida », des données actualisées sur l’infection par le VIH et les infections sexuellement transmissibles (IST) bactériennes en France. Toutes les données sur : http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/VIH-sida-IST/Infection-a-VIH-et-sida


EN HAUTS-DE-FRANCE
En 2015, le nombre de sérologies VIH par habitant effectuées dans la région
Hauts-de-France était de 69 pour 1 000 habitants. Il est stable depuis 2006 et légèrement inférieur à celui observé au niveau national (81 pour 1 000 habitants). Dans l’ex-région Nord - Pas-de-Calais, ce nombre est légèrement supérieur à celui observé dans l’ex-Picardie, (55 versus 78 pour 1 000 habitants).
Ces données et bien d’autres proviennent du bulletin de veille sanitaire
Hauts-de-France de décembre 2016 que vous pouvez consulter à partir de ce lien :
https://www.santepubliquefrance.fr/regions/hauts-de-france/documents/bulletin-regional/2016/bulletin-de-veille-sanitaire-hauts-de-france.-decembre-20162



INFORMATION ET ECOUTE
Sida Info Service : www.sida-info-service.org
Tél : 0 800 840 800 (appel gratuit 24h/24)

Carnet d'adresses

AIDES Amiens
7 rue des Hautes Cornes
80000 - Amiens
AIDES Lille
2 rue du Bleu Mouton
59000 - Lille
AIDES Valenciennes
38 rue Salle Le Comte
59300 - Valenciennes
Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic
1601 boulevard des Justes
62100 - Calais
Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic - Centre Hospitalier Arras
3 boulevard Georges Besnier
62022 - Arras
Centre de planification ou d'éducation familiale
1 place Navarin
62200 - Boulogne-sur-Mer
Centre de prévention des maladies transmissibles Abbeville - CPMT
52 rue du Soleil Levant
80100 - Abbeville
Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic - CeGIDD
Centre Hospitalier Compiègne-Noyon
8 avenue Henri Adnot
60321 - Compiègne
Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic - CeGIDD
5 rue Arnaud Bisson
Centre Hospitalier de Saint-Quentin
02100 - Saint-Quentin
Centre Hospitalier de Béthune Beuvry
27 rue Delbecque
62660 - Beuvry
CPMT - Centre de Prévention des Maladies Transmissibles Amiens
16 et 16 bis rue Fernel
Quartier Saint Leu
80000 - Amiens
Centre Hospitalier Dr Schaffner Lens - CEGGID
99 route de la Bassée
Bâtiment C2 - 1er étage
62300 - Lens
Pôle de Prévention et d'Education
Rue Devismes
02000 - Laon
Pôle de santé publique
11 rue du Château
02400 - Château-Thierry
Service de Prévention Santé
10 boulevard Pasteur
59600 - Maubeuge
Service de Prévention Santé
100 boulevard Van Gogh
59650 - Villeneuve-d'Ascq
Service de Prévention Santé
12 boulevard de l'Egalité
59200 - Tourcoing
Service de Prévention Santé
130 rue de la Pyramide
59220 - Denain
Service de Prévention Santé
16 rue d'Englos
59320 - Haubourdin
Service de Prévention Santé
161 rue Faubourg de Tournai
59230 - Saint-Amand-les-Eaux
Service de Prévention Santé
25 boulevard du Général Leclerc
59100 - Roubaix
Service de Prévention Santé
26 rue Jules Roch
59490 - Orchies
Service de Prévention Santé
3 rue Jules Domisse
59580 - Aniche
Service de Prévention Santé
31 rue Jean Jaurès
59280 - Armentières
Service de Prévention Santé
38 rue Léon Gambetta
59490 - Somain
Service de Prévention Santé
38 rue Saint Samson
59500 - Douai
Service de Prévention Santé
4 rue Monseigneur Marquis
59140 - Dunkerque
Service de Prévention Santé
41 rue de Lille
59400 - Cambrai
Service de Prévention Santé
57 avenue Faidherbe
59300 - Valenciennes
Service de Prévention Santé
10 rue de Valmy
59000 - Lille
Service de Prévention Santé
80 rue du Maréchal de Lattre de Tassigny
59540 - Caudry
Service Médico-Social
3 place de Bourgogne
59370 - Mons-en-Baroeul
Service de Santé Universitaire - SSU
Citadelle
10 rue des Français Libres
80080 - Amiens
Unité Territoriale de Prévention et d'Action Sociale
462 rue Guy Moquet
59287 - Guesnain
Unité Territoriale de Prévention et d'Action Sociale
48 avenue Frédéric Joliot-Curie
59620 - Aulnoye-Aymeries
Unité Territoriale de Prévention et d'Action Sociale
8 rue du Faubourg de Cambrai
59360 - Le Cateau-Cambrésis
Unité Territoriale de Prévention et d'Action Sociale
65 rue Jean Jaurès
59610 - Fourmies
Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic de Laon - CeGIDD
5 rue Devisme
02000 - Laon

Liens utiles

Réduction du risque de contracter le VIH http://prep-info.fr/
Centre de référence et d’expertise en santé publique - articles, études, enquêtes https://www.santepubliquefrance.fr/
Informations sur le VIH et les IST - écoute, orientation http://www.sida-info-service.org/