L'information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur
Volontariat et bénévolat

Volontariat et bénévolat

Notre région compte de 100 000 à 105 000 associations, où s’investissent entre 1 million et 1,05 million de bénévoles, parmi eux 440 000 à 470 000 y ont une activité régulière, chaque semaine.

Mise à jour le 06/07/2020

Présentation

I – DIFFERENCES ENTRE BENEVOLAT ET VOLONTARIAT

Le volontariat et le bénévolat représentent deux formes d’activités philanthropiques qui ne recouvrent pas les mêmes engagements.
Le bénévolat, à la différence du volontariat, n’est encadré par aucune loi.

Si être bénévole, c’est s’engager librement et gratuitement au service d’un projet ou d’une cause le plus souvent au sein d’une association, la situation de bénévole s’apprécie en particulier au regard de trois critères :
• Exercer une activité sans contrepartie, ce qui implique l’absence de rémunération ;
• Être membre d’une association, sans qu’il y ait un lien de subordination entre le bénévole et l’association ;
• Consacrer au minimum deux heures par semaine en moyenne annuelle, ce qui traduit un véritable engagement.

L’engagement en tant que bénévole ou volontaire répond souvent à une pluralité de motivations dont les principales sont le désir d’aider autrui et la recherche de relations interpersonnelles.
Les possibilités d’engagement sont multiples et touchent tous les champs de l’activité humaine : éducation, sport, loisirs, services sociaux, santé, culture, aide humanitaire, environnement, droits de l’homme…

Enfin, par définition, le bénévolat est ouvert à tous, hommes ou femmes, quel que soit leur âge, leur nationalité, leur statut ou leurs compétences (jeunes, étudiants, personnes salariées, retraitées ou en recherche d’emploi) et sans condition de nationalité, alors que le volontariat s’appuie sur des dispositifs qui ciblent des publics spécifiques selon des critères d’âge, de « statut » ou de compétences.


II - COMMENT DEVENIR BENEVOLE ?

En tenant compte de vos goûts, de votre disponibilité, de votre savoir-faire et pour certaines missions, de votre résistance morale, posez-vous d’abord les questions suivantes :
• dans quel domaine souhaiteriez-vous vous impliquer ?
• quelle cause aimeriez-vous servir ?
• préféreriez-vous travailler en équipe ou individuellement, sur le terrain ou au local de l’association ?
• combien de temps voudriez-vous y consacrer par semaine, par mois ?

Certaines associations vous proposeront peut-être une période d’essai et/ou une formation avant votre intégration effective dans l’équipe des bénévoles.


A – LES CENTRES RESSOURCES DANS LA REGION HAUTS-DE-FRANCE
Plusieurs réseaux « associatifs » d’aide et d’échange peuvent vous accompagner dans la recherche d’une mission de bénévolat : les Centres France Bénévolat, les Maisons des Associations, les Pôles Ressources d’Aide à la Vie Associative et les Centres de Ressources et d’Information des Bénévoles (CRIB).
http://hauts-de-france.drjscs.gouv.fr/spip.php?article163
Contacts en Hauts-de-France : http://associations.gouv.fr/10-toutes-les-ressources-pres-de-chez.html

Les Centres de France Bénévolat
Les Centres de France Bénévolat, anciennement « centre du volontariat », accueillent et informent gratuitement le public pour guider les futurs bénévoles dans leur choix de mission, en mettant notamment à disposition des ressources documentaires et des offres en centre ou sur le site web de France Bénévolat.

Les Maisons des Associations
Les Maisons des associations sont des lieux de conseil et de formation pour les associations dans tous les aspects de la vie de leur structure : création (choix d’un statut juridique), développement, difficultés rencontrées...
Elles mettent à leur disposition les moyens et ressources (information, documentation, accompagnement de projets...) nécessaires à leur épanouissement et leur développement.

Elles contribuent à aider les associations à entrer en relation avec d’autres, en les aidant à se faire connaître et à valoriser leurs actions auprès du public ou en soutenant l’émergence de projets inter-associatifs.

Les Pôles Ressources d’Aide à la Vie Associative (PRAVA) et les Dispositifs d’Information sur la Vie Associative (DIVA)
Les PRAVA et les DIVA informent, accompagnent, soutiennent et encouragent localement les initiatives des bénévoles associatifs.
Ils peuvent être des interlocuteurs précieux dans votre recherche d’information pour choisir le thème, l’environnement et les modalités de l’engagement futur des bénévoles.

Les Centres de Ressources et d’Information des Bénévoles (CRIB)
Ils ont pour objectif de venir en appui aux bénévoles et aux associations, simplifier les tâches de gestion administrative, faciliter leur accès aux informations, les accompagner dans les démarches administratives, comptables ou juridiques afin de dégager le temps nécessaire à la conduite du projet associatif.

B – LES AUTRES SOURCES D’INFORMATION SUR LE BENEVOLAT
De nombreux sites internet recensent les offres et les besoins des associations (voir liste du carnet d’adresses) et informent sur le tissu associatif local, régional et national.
En outre, les fiches ACTUEL Hauts-de-France,peuvent également vous renseigner sur les autres possibilités d’engagement :
• « Les cours de soutien » fiche n° 1.161
• « Alphabétisation, cours et stages » fiche n° 4.810
• « Les aides aux malades et aux personnes handicapées » fiche n° 5.441
• « Les chantiers de jeunes bénévoles » fiche n° 5.611
• « Le volontariat international » fiche n° 8.26


III - COMMENT DEVENIR VOLONTAIRE ?
Le terme de volontariat a de multiples significations. Il regroupe en France un ensemble de statuts juridiques sous lequel des personnes s’engagent dans une mission en France ou à l’étranger.
Ces statuts se situent à la frontière entre le bénévolat et le salariat.
Les points communs aux différents statuts de volontaires sont les suivants :
• Le volontariat est un engagement formel (un contrat) pour une durée limitée à temps plein.
• Le volontaire n’est pas salarié mais perçoit une indemnité.
• Les différents statuts de volontaire sont dérogatoires au code du travail.
• Le contrat de volontariat n’implique pas de lien direct de subordination.

Le volontariat se distingue donc du bénévolat par le caractère formel de l’engagement pris et par la perception d’une indemnité.
Il se distingue également du salariat par son statut dérogatoire au code du travail.
Le statut de volontaire permet également de bénéficier d’une protection sociale.


A - LE SERVICE CIVIQUE
Le Service Civique permet à tous les jeunes qui le souhaitent de s’engager pour une durée déterminée dans une ission au service de la collectivité et de l’intérêt général.
Il doit être l’occasion de développer la formation de citoyen des jeunes et de favoriser leur insertion sociale et professionnelle.

C’est une expérience qui valorisera le jeune et dont il pourra se prévaloir pour faciliter son entrée dans le monde du travail.

En effet, le service civique pourra notamment être valorisé dans son parcours de formation, dans son cursus universitaire, à travers la validation des acquis de l’expérience.

À qui s’adresse le service civique ?
• Tout jeune de 16 à 25 ans qui souhaite s’engager pourra effectuer son service civique.
• Il n’y a pas de conditions de diplôme.
• Le service civique est ouvert aux jeunes de nationalité française, ou ressortissants d’un pays de l’Union européenne.
• Pour les jeunes originaires de l’extérieur de l’Union européenne, il faut justifier d’un an de résidence régulière en France.
Les conditions d’engagement des jeunes entre 16 et 18 ans seront aménagées. Ils se verront proposer des missions adaptées. Leur engagement nécessite une autorisation parentale.

Les jeunes en situation de handicap peuvent faire un Service Civique. L’indemnité de Service Civique est entièrement cumulable avec l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

Quelles missions accomplit le jeune volontaire ?
Le Service Civique peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger, pour une mission d’au moins 24h par semaine.
Un engagement de Service Civique n’est pas incompatible avec une poursuite d’études ou un emploi à temps partiel.

Il peut être effectué dans 9 grands domaines :
• culture et loisirs,
• développement international et action humanitaire,
• éducation pour tous, environnement,
• intervention d’urgence en cas de crise,
• mémoire et citoyenneté,
• santé,
• solidarité,
• sport.

Quelle est la durée d’une mission ?

Le volontariat de service civique dure entre 6 et 24 mois à raison de 24h00 minimum à 48h00 maximum par semaine.

Quelles sont les montants et les conditions d’indemnisation ?
Cette hausse s’applique à tous les volontaires en cours de mission de Service Civique.
• Selon les situations, pendant votre Service Civique, vous percevrez donc une aide comprenant :
• Une indemnité de 473,04 € nets/mois, quelle que soit la durée hebdomadaire de mission, intégralement financée par l’Etat, servie directement au volontaire sans transiter par la structure d’accueil ;
• la structure d’accueil vous devra une prestation, en espèce ou en nature, d’un montant de 107,59 € par mois correspondant à la prise en charge de frais d’alimentation ou de transports. Cette prestation pourra être versée de différentes manières (titre repas, accès subventionné à un établissement de restauration collective, remboursements de frais, etc.) ;
• vous pourrez, si votre situation le justifie, bénéficier d’une majoration de l’indemnité de l’État de 107,68 €/mois (bénéficiaire du RSA, ou titulaire d’une bourse de l’enseignement supérieur au titre du 5e échelon ou au-delà).

De plus, les volontaires en Service Civique bénéficient :
• d’une protection sociale intégrale prise en charge par l’État ;
• du maintien du bénéfice de l’aide au logement pendant le Service Civique ;
• un accompagnement pour faciliter le déroulement de la mission
• (une phase de préparation et d’accompagnement dans la réalisation des missions qui sont confiées au volontaire, une formation citoyenne et un appui à la réflexion sur le projet d’avenir du jeune).


Comment s’inscrire ?
Pour candidater à une mission de Service Civique, il est préférable de se préinscrire sur le site du service civique : www.service-civique.gouv.fr/missions/?pays=16&type=mission.
En effet, après avoir consulté les différentes missions qui vous intéressent, vous pourrez alors utiliser le site pour postuler directement auprès des organisations qui recrutent des volontaires.


B - LE VOLONTARIAT DE SERVICE CIVIQUE
Le volontariat de service civique a pour objet de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale par des actions de type très varié : à caractère éducatif, environnemental, humanitaire, sportif, etc.
Les actions à caractère religieux ou politique en sont cependant exclues.

Qui peut en bénéficier ?
Pour conclure un volontariat de service civique, il faut remplir les conditions suivantes :
• Avoir plus de 25 ans ;
• Être citoyen d’un pays de l’Espace économique européen (EEE) ou
• résider légalement en France depuis au moins un an ou être ressortissant d’un pays où sont affectés des volontaires en service civique français ;
• Il ne faut ni être salarié ni agent public de l’organisme auprès duquel est effectué le service civique mais, contrairement aux personnes en engagement de service civique, les volontaires de service civique peuvent être dirigeants bénévoles de l’organisme auprès duquel ils réalisent leur mission.

Quel est le montant de l’indemnisation ?
• Le volontariat de service civique n’est pas un contrat de travail : la personne volontaire bénéficie d’une indemnité qui prend en compte le temps consacré à la mission et qui varie entre 115 € et 773 €.
• Elle perçoit en plus une prestation d’un montant minimum de 106 € en nature ou en espèces correspondant aux frais d’alimentation ou de transports.

Il n’y a pas d’indemnité de fin d’engagement.
Si le volontaire a rompu un contrat de travail pour effectuer son engagement de service civique, cette rupture est considérée comme une démission légitime.
Le jeune retrouve intacts ses droits à l’assurance chômage et au RSA au terme de son engagement.

À savoir : le volontariat de service civique effectué dans un département ou une collectivité d’outre-mer ou en Nouvelle-Calédonie est soumis à des conditions différentes notamment en matière d’indemnisation.

Où se déroule la mission ?
La mission est accomplie en France ou à l’étranger.
La mission peut s’effectuer auprès :
• D’une association ou une fondation, agréée par l’État,
• D’un établissement public basé dans un département ou une collectivité d’outre-mer,
• D’une collectivité locale outre-mer.

L’ensemble de ces conditions fait l’objet d’un contrat entre le volontaire et l’organisme.

Quelle est la durée d’une mission ?
Le volontariat de service civique dure entre 6 et 24 mois à raison de 24h00 minimum à 48h00 maximum par semaine.
Comment s’inscrire ?
Pour rechercher une mission de volontariat de service civique il est nécessaire de se préinscrire sur le site du service civique : www.service-civique.gouv.fr/missions/?pays=16&type=mission.
Vous pourrez ensuite utiliser le moteur de recherche pour consulter et postuler aux missions qui vous intéressent.

Vous pouvez également vous rapprocher des trois organisations suivantes : la Ligue de l’enseignement, la Croix-Rouge Française et l’Arche en France.


C - LES AUTRES TYPES DE VOLONTARIAT « AGREES SERVICE CIVIQUE »

LE VOLONTARIAT DE SOLIDARITE INTERNATIONALE – VSI
Le VSI a pour objet l’accomplissement à temps plein d’une mission d’intérêt général dans les pays en voie de développement dans les domaines de la coopération au développement et de l’action humanitaire. Toute personne majeure sans activité professionnelle peut effectuer un VSI.

LE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE/EN ADMINISTRATION – VIE/VIA
Le VIE permet aux entreprises françaises de confier à un jeune de 18 à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois.
Le VIA permet de partir travailler à l’étranger pour des services de l’État français (Ambassades, alliances françaises, instituts de recherche, missions économiques…).

LE VOLONTARIAT EN TANT QUE SAPEUR-POMPIER
Devenir sapeur-pompier volontaire est accessible à toute personne de 16 à 55 ans, apte physiquement, souhaitant venir en aide, sauver des vies et s’investir dans des missions de protection.
Les sapeurs-pompiers volontaires sont engagés pour une période de 5 ans, avec la première année en période probatoire.
Ils bénéficient d’une formation initiale adaptée aux missions exercées dans leur centre de secours, puis d’une formation continue et de perfectionnement tout au long de leur carrière.

D - COMMENT EFFECTUER OU PROPOSER UNE MISSION
Pour les jeunes
Pour pouvoir s’engager, il suffit de sélectionner et postuler directement en ligne aux offres de missions sur le site de l’Agence du Service Civique, après s’être préalablement inscrit.
Par la suite, la structure, qui a déposé une annonce, recontacte les jeunes intéressés pour leur faire passer un entretien de motivation.

Les missions locales et les points information jeunesse sont également là pour faciliter les renseignements, la mise en relation et l’inscription.
Pour consulter les offres de missions proposées par les différentes structures, vous pouvez vous rendre sur le site web
www.service-civique.gouv.fr

Quand vous sélectionnez une annonce, le descriptif de la mission apparaît avec les coordonnées de la structure porteuse.
Vous pouvez alors contacter cette structure pour avoir plus d’informations sur la mission qu’elle propose et les modalités de candidature.
Vous pouvez également postuler par
l’intermédiaire du site mais vous devez être inscrit et identifié.
Pour les structures
Pour pouvoir accueillir un volontaire, les associations ou les collectivités locales doivent être agréées.
Elles peuvent alors proposer une mission dans le cadre de cet agrément.
Pour tout renseignement concernant une demande d’agrément, contactez la DDCS de votre département.

Contact en Hauts-de-France : voir liste 3 du carnet d’adresse

LE CORPS EUROPEEN DE SOLIDARITE (EX SVE)
Ouvert aux jeunes de 18 à 30 ans, le volontariat du corps européen de solidarité permet de partir dans un pays européen ou partenaire comme volontaire dans une association, une ONG, une collectivité territoriale, un établissement ou un organisme public à but non lucratif.
Qu’est-ce que le corps européen de solidarité ?
Le corps européen de solidarité (CES) inclut et remplace le service volontaire européen (SVE). Il permet de partir en volontariat dans un pays étranger et découvrir sa culture et sa langue.
Le volontariat dure entre 2 et 12 mois.

Les conditions pour partir
Vous ne pouvez réaliser un volontariat du corps européen de solidarité qu’une seule fois : le CES n’est pas renouvelable.
L’activité de volontariat se déroule à temps plein, de 30h à 35 heures par semaine.
Le corps européen de solidarité est gratuit : vos frais d’hébergement, de transport, de logement, de restauration, votre argent de poche (de 50 à 125 € par mois selon le pays), votre mutuelle ainsi qu’un soutien linguistique sont pris en charge par les organismes d’accueil.

Quel type d’activité ?
Les projets du corps européen de solidarité couvrent un large éventail de thèmes, dans le respect de la mission et des principes du corps.
Exemples :
• Aider à reconstruire une école ou un centre communautaire détruit par un tremblement de terre
• Venir en aide à des demandeurs d’asile qui viennent d’arriver dans un pays
• Nettoyer des forêts afin de prévenir les incendies
• Travailler avec des personnes handicapées dans un centre communautaire

Qui peut participer au corps européen de solidarité ?
Les jeunes peuvent s’inscrire au corps européen de solidarité à partir de 17 ans, mais ils doivent avoir atteint 18 ans pour pouvoir démarrer un projet. Ils doivent achever le projet avant leurs 31 ans.
Ils doivent également résider légalement dans un État membre de l’Union européenne ou un des pays partenaires suivants :
• Ancienne République yougoslave de Macédoine ou Turquie
• Liechtenstein, Islande ou Norvège
• Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Monténégro ou Serbie
• Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie ou Ukraine
• Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie ou Tunisie
• Fédération de Russie

Comment poser sa candidature ?
Pour participer au programme il suffit de s’inscrire sur le portail dédié au corps européen de solidarité de la commission européenne.
Les organisations d’accueil sélectionnent les candidats dans la base de données des jeunes inscrits.
Pour plus d’informations consultez le portail européen de la jeunesse ou adressez-vous à un organisme de soutien près de chez vous. https://europa.eu/youth/solidarity_fr


IV – VALORISER SON ENGAGEMENT

Plusieurs dispositifs accessibles aux bénévoles ou aux volontaires leur permettent de se former ou de valider leurs compétences obtenues sur le terrain.

A - LES FORMATIONS DES BÉNÉVOLES
Si la formation des bénévoles associatifs sert à sécuriser l’environnement, notamment juridique, dans lequel évoluent les associations et leurs bénévoles chargés de les animer et de les diriger, la formation facilite surtout la prise de responsabilités des bénévoles et pas seulement des dirigeants : elle les sécurise, les rassure, les motive et les fidélise.

Notamment, elle contribue à la professionnalisation des bénévoles, exigence de plus en plus recherchée par les associations.
En outre, la formation constitue un levier important pour fidéliser les bénévoles.

Les associations peuvent solliciter les « pôles ressources de la vie associative » pour former leurs bénévoles, notamment sur les thèmes de la gestion des associations.


B - LA VAE
Reconnue par le Code du travail depuis 2002, la validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.
Certaines activités associatives peuvent y ouvrir droit et constituent de fait un outil de reconnaissance du bénévolat.


C – L’INSTITUT DE L’ENGAGEMENT
Afin de valoriser l’engagement des jeunes en Service Civique et de les aider à réaliser leur projet personnel et/ou professionnel, l’Institut de l’Engagement s’adresse à des volontaires repérés pour leur potentiel, la qualité de leur engagement et l’intérêt de leur projet d’avenir.
Il leur apporte des outils pour révéler leurs talents et leur permet d’accéder à des formations, des emplois et des soutiens pour réaliser ce potentiel et développer leur projet.

L’Institut de l’Engagement permet aux jeunes volontaires ou anciens volontaires selon leur projet :
• d’intégrer une des écoles partenaires et de bénéficier d’un soutien pendant leur scolarité ;
• d’être accompagné dans leur recherche d’emploi ;
• d’être appuyé dans leur création d’activité (entreprise, association…).

Dans tous les cas, les lauréats de l’Institut de l’Engagement :
• participent aux séminaires de l’Institut (conférences animées par des personnalités, ateliers projet et rencontres entre lauréats animés par les mêmes valeurs) ;
• sont suivis par un parrain qui conseille et accompagne les jeunes dans leur projet.

Les lauréats de l’Institut peuvent, en outre, recevoir, en complément des dispositifs existants et après étude de leur situation personnelle, une bourse d’études ou de projet directement financée par l’Institut ou ses partenaires.

Carnet d'adresses

Agence de Services et de Paiement service civique - ASP - Délégation régionale Hauts-de-France site de Lille
36 place Vauban
La Madeleine
59777 - Euralille
Agence de Services et de Paiement service civique - ASP - Délégation régionale Hauts-de-France site d'Amiens
15 avenue Paul Claudel
80042 - Amiens
Agence du service civique
95 aenue de France
75650 - Paris
France Bénévolat Pas-de-Calais - Antenne d'Arras de Lens
Maison des associations de Lens
45 rue François Gauthier
62300 - Lens
France Bénévolat Pas-de-Calais - Antenne de Béthune
Maison de l'Europe
Rue de l'université
62400 - Béthune
France Bénévolat Pas-de-Calais - Antenne d'Arras
16 rue Aristide Briand
62000 - Arras
France Bénévolat Nord - Antenne de Bondues
Mairie de Bondues
59910 - Bondues
Association Adice
42 rue Charles Quint
59100 - Roubaix
CDOS - Comité départemental Olympique et Sportif de la Somme
2 rue Lescouvé
Maison des sports - Bât B
80000 - Amiens
CDOS - Comité départemental Olympique et Sportif de l'Aisne
3 rue William Henry Waddington
02003 - Laon
Cefir
66 rue du Fort Louis
59140 - Dunkerque
Centre de ressources et d’informations pour les bénévoles - CRIB
26 rue Denis Papin
59650 - Villeneuve-d’Ascq
Centre de ressources et d’informations pour les bénévoles - CRIB
Maison de la Vie Associative
Rue du 11 novembre
59140 - Dunkerque
Centre de ressources et d’informations pour les bénévoles - CRIB - Association d’Action Educative du Pas-de-Calais
9 rue Jean Bart
Maison des sports du département
62143 - Angres
Centre de ressources et d’informations pour les bénévoles - CRIB - Groupement d'Employeurs Profession Sport Loisirs en Picardie
7 rue des Tanneurs
Centre des Tanneurs - 2e étage
60000 - Beauvais
Comité régional Olympique et Sportif des Hauts-de-France
Maison Régionale des Sports
367 rue Jules Guesde
59650 - Villeneuve-d’Ascq
Concordia Picardie-Nord-Pas-de-Calais
174 rue Franklin Roosevelt
80000 - Amiens
DDCS - Direction départementale de la Cohésion Sociale de la Somme
3 boulevard Guyencourt
80000 - Amiens
DDCS - Direction départementale de la cohésion sociale de l'Aisne
23 rue Franklin Roosevelt
02001 - Laon
DDCS - Direction départementale de la cohésion sociale de l'Oise
13 rue Biot
60005 - Beauvais
Léo Lagrange - Délégation Régionale Nord-Pas-de-Calais
41 rue Lazare Garreau
59000 - Lille
Direction départementale de la cohésion sociale NORD – DDCS
Cité administrative
175 rue Gustave Delory
59011 - Lille
Direction départementale de la cohésion sociale Pas-de-Calais – DDCS 62 - Mission service civique
Résidence Saint-Pol
14 voie Bossuet
62033 - Arras
Direction Départementale des Services d’Incendie et de Secours du Pas-de-Calais
Z.A des chemins croisés
18 rue René Cassin
62052 - Saint-Laurent-Blangy
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohesion Sociale Hauts-de-France
20 Square Friant Les 4 Chênes
80039 - Amiens
Europe direct Hauts-de-France
8 rue Albert Dauphin
80000 - Amiens
Fédération régionale des maisons des jeunes et de la culture
28 rue du cloître
02000 - Laon
France Bénévolat Nord
Maison des Associations
27 Rue Jean Bart
59000 - Lille
France Bénévolat Nord - Antenne de Tourcoing
Maison des Associations
100 rue de Lille
59200 - Tourcoing
France Bénévolat Somme - Antenne d'Amiens
18 rue Lamartine
80000 - Amiens
France Bénévolat Aisne - Antenne de Laon
Le Triangle
1 bis rue Edouard Branly
02000 - Laon
France Bénévolat Centre et Sud Oise Oise - Antenne de Chantilly
Mairie de Chantilly
11 avenue du Maréchal Joffre
60500 - Chantilly
France Bénévolat Compiègne et Nord Est Oise
Annexe mairie
60200 - Compiègne
France Bénévolat Pas-de-Calais - Antenne de Liévin
Avenue Lamendin
Hôtel de Ville
62800 - Liévin
France Bénévolat Somme - Antenne d'Abbeville
Place St Jacques
80100 - Abbeville
Groupe d’appui et de solidarité - GAS
Château de Montières
142 rue Baudoin d’Ailly
80000 - Amiens
Institut de l’engagement
29 boulevard Bourdon
75004 - Paris
Architectes de l'urgence - Logistique centrale
73 boulevard du Cange
80000 - Amiens
MAAM - Maison des Associations d’Amiens Métropole
12 rue Frédéric Petit
80000 - Amiens
Maison Creilloise des associations
11 rue des Hironvalles
60100 - Creil
Maison des associations
100 rue de Lille
59200 - Tourcoing
Maison des associations
19 rue de Wicardenne
62200 - Boulogne-sur-Mer
Maison des associations
24 place de la Liberté
59100 - Roubaix
Maison des associations
27 rue Jean Bart
59000 - Lille
Aduges - Maison de la Vie Associative Dunkerquoise
Rue du 11 Novembre
59140 - Dunkerque
Maison Pour Tous d'Abbeville
1 place Saint jacques
80100 - Abbeville
Médecins du Monde - Délégation Hauts de France
129 boulevard Montebello
59000 - Lille
Mission locale
5 boulevard du Maréchal Vaillant
59800 - Lille
Mission locale de l'agglomération de Lens-Lievin
91 rue Jean Jaurès
62800 - Liévin
Secours Catholique - Délégation de Lille
39 rue de la Monnaie
59000 - Lille
Service Civil International
75 rue du Chevalier Français
59800 - Lille
Service Départemental d´Incendie et de Secours de l´Aisne
Rue William Henry Waddington
02000 - Laon
Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Oise
8 avenue de l'Europe
60000 - Tillé
Service départemental d’incendie et de secours du Nord
18 rue du Pas
59028 - Lille
Service départemental d'incendie et de secours de la Somme
7 allée du bicêtre
80000 - Amiens

Liens utiles

Service gratuit de petites annonces du CRIJ Hauts de France : offres de jobs, de stages, missions de Service Civique, offres de logement https://www.ij-annonces.fr/
Site officiel du service civique https://www.service-civique.gouv.fr/
Institut de l'engagement https://www.engagement.fr/
Association d'aide aux personnes en situation de détresse https://www.autremonde.org/