L'Information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur
Les métiers de la qualité

Les métiers de la qualité

Afin de limiter les risques et de respecter les différentes normes en vigueur, les entreprises investissent dans le pôle qualité.

Mise à jour le 08/03/2021

Présentation

 

Les métiers


Le technicien contrôleur non destructif

Il vérifie et entretient les produits tout au long de la fabrication en utilisant des procédures qui ne nécessitent pas de détruire le produit (radiographie, magnétoscopie ressuage).
Accès : mention complémentaire agent de contrôle non destructif, licence pro gestion de la production industrielle.

La rémunération moyenne en début de carrière selon le poste varie du Smic à 1 600 €.


Le technicien qualité

Il contrôle les procédures de qualité, vérifie qu’elles sont appliquées et apporte des solutions en cas de problème. Accès : BTS qualité dans les industries alimentaires, BTS bio analyses et contrôle, BUT qualité logistique industrielle et organisation.

La rémunération moyenne en début de carrière selon le poste varie du Smic à 2 400 €.


L’auditeur qualité

Il se rend dans les entreprises et s’assure de la conformité des normes et délivre ensuite la certification.
Accès : Diplôme d’ingénieur, master.

La rémunération moyenne en début de carrière selon le poste varie de 2 300 à 2 700 €.


L’ingénieur qualité

Il définit la procédure de contrôle qualité, à laquelle l’entreprise se réfère pour réaliser ses produits selon les normes établies.
Accès : Diplôme d’ingénieur, master pro.

La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 500 €.


Le directeur qualité

Il gère et encadre le service, définit la démarche qualité en collaboration avec les ingénieurs.
Accès : Diplôme d’ingénieur + expérience professionnelle.

La rémunération moyenne en début de carrière est de 3 000 €.


L’animateur sécurité et prévention des risques professionnels

Il travaille dans les administrations, il mesure les risques liés au travail et participe au plan de sécurité protégeant les salariés.
Accès : BTS ou BUT hygiène, sécurité, environnement ou d’une licence pro.

La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 700 €.


Le contrôleur de sécurité

Salarié dans une caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT) ou une caisse générale de sécurité sociale (CGSS), il élabore un plan d’actions afin de réduire les accidents du travail, en proposant des aménagements, des mesures aux entreprises auxquelles il rend visite.
Accès : Titulaire d’un bac + 2 minimum et de 3 ans d’expérience professionnelle, il doit être agréé par le directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) après un an de formation rémunérée.

La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 500 €.


Le technicien hygiène-sécurité-environnement

Il assure la prévention des risques professionnels et la formation des salariés.
Accès : BTS, BUT ou licence pro.

La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 200 €.


L’ergonome

Il détermine les changements à apporter au poste de travail, afin que celui-ci soit amélioré pour le bien-être du salarié : posture, bureau adapté, locaux…
Accès : Titulaire d’un BUT hygiène-sécurité-environnement puis d’une licence pro, d’un bac + 5 en psychologie, santé, STAPS avec option ergonomie.

La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 800 à 2 500 €.


Le responsable hygiène-sécurité-environnement

Il est chargé d’étudier les éventuels risques pouvant toucher les salariés, les matériels. À partir de là, à lui de proposer des solutions et les marches à suivre pour éviter tout problème.
Accès : École d’ingénieurs ou école spécialisée + expérience professionnelle dans la production.

La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 500 €.


Le risk manager

Il travaille dans les grands groupes, il évalue les risques et leurs coûts, anticipe et propose des plans pour éviter les catastrophes.
Accès : Bac + 5 + longue expérience liée au secteur d’activité de l’entreprise.

La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 500 à 4 000 €.


Les formations en Hauts-de-France

  • BTS bioanalyse et contrôles
  • BTS contrôle industriel et régulation automatique
  • BTS bioqualité (ex BTS qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries)
  • BUT hygiène sécurité environnement
  • BUT qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO)
  • Diplôme universitaire (DU) gestion de la qualité et de la sécurité alimentaire option enseignement à distance
  • Licence pro mention bio industries et biotechnologies
  • Licence pro gestion de la production industrielle
  • Licence pro mention qualité, hygiène, sécurité, santé, environnement
  • Licence pro sécurité des biens et des personnes parcours hygiène et sécurité
  • Licence pro outils biotechnologiques au service de la qualité industrielle (OBQI)
  • Master chimie
  • Master mention qualité, hygiène, sécurité
  • Mastère manager par la qualité : de la stratégie aux opérations
  • Mastère management de la qualité, de la sécurité et de l’environnement option stratégie
  • Cycle préparatoire ingénieur aux EI CESI option animateur qualité sécurité environnement
  • Diplôme d’ingénierie mécanique spécialité fiabilité et qualité industrielle
  • Diplôme d’ingénieur génie des procédés filière qualité, sécurité, environnement
  • Diplôme d’ingénieur Mines Douai


Vous pouvez retrouver les organismes préparant ces formations dans nos fiches liées correspondantes ci-dessous.
 

Liens utiles

Portail de l'Onisep - formations, guides http://www.onisep.fr/