L'Information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances, Culture
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur
Les métiers de la mécanique industrielle

Les métiers de la mécanique industrielle

La mécanique est un secteur porteur dans notre région, en particulier dans les domaines de l’aéronautique, le machinisme agricole, l’éolien et offre par conséquent de nombreuses opportunités d’emploi, accessibles dès le CAP.

Mise à jour le 13/05/2022

Présentation

Les entreprises de mécanique interviennent dans trois grands secteurs : la transformation des métaux, la production et la maintenance des équipements industiels et agricoles (citernes, machines-outils…) et la fabrication de matériel de précision (optique, santé, instrument de mesure).
 

Les mécaniciens

  • Le mécanicien outilleur fabrique les moules qui serviront à la production de milliers de pièces. Bac pro technicien en réalisation de produits mécaniques (option réalisation et maintenance des outillages), bac pro technicien modeleur, bac techno STI2D. La rémunération moyenne en début de carrière : 1 645,58 € (Smic).
  • Le tourneur-fraiseur programme la machine numérique ou manuelle et en surveille le bon déroulement. Bac pro technicien en réalisation de produits mécaniques, bac pro technicien modeleur. La rémunération moyenne en début de carrière : de 1 645,58 € (Smic) à 1 700 € environ.
  • L’ajusteur-monteur adapte toutes les pièces les unes avec les autres, repère les modes de fixation et contrôle le fonctionnement du produit assemblé. Bac pro maintenance des systèmes de production connectés, bac pro technicien en réalisation de produits mécaniques (option réalisation et maintenance des outillages. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 645,58 € (Smic).
  • Le modeleur produit des pièces de différents matériaux selon un modèle.  CAP outillages en outils à découper et emboutir, bac pro technicien modeleur. La rémunération moyenne en début de carrière : 1 645,58 € (Smic).
  • L’opérateur sur machine à commande numérique prépare et commande la machine outils pour la production d’objet à l’unité ou en série. CAP conducteur d'installations de production, bac pro pilote de ligne de production, bac pro technicien en réalisation de produits mécaniques. La rémunération moyenne en début de carrière : de 1 645,58 € (Smic) à 1 700 € environ.
  • Le mécanicien décolleteur fabrique, à partir des barres de métal, des petites pièces. CAP décolletage : opérateur régleur en décolletage, bac pro technicien en réalisation de produits mécaniques (option réalisation et suivi de production. La rémunération moyenne en début de carrière : de 1 645,58 € (Smic) à 1 700 € environ.
  • Le mécanicien de maintenance identifie les pannes et les répare. CAP maintenance des matériels, bac pro maintenance des systèmes de production connectés. La rémunération moyenne en début de carrière : de 1 645,58 € (Smic) à 1 700 € environ.


Les techniciens

  • Le technicien d’études crée des objets nouveaux ou améliore ceux qui existent en tenant compte des envies du client et des difficultés techniques et financières. Il réalise le prototype et ses matériaux. BUT génie mécanique et productique (GMP), BUT génie électrique et informatique industrielle (GEII), BTS conception et réalisation de systèmes automatiques (CRSA), BTS conception des processus de réalisation de produits (CPRP), BTS conception de produits industriels (CPI). La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 900 €.
  • Le technicien en gestion de production suit les différentes étapes de la fabrication et optimise la production. BUT qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO), BUT génie mécanique et productique (GMP), BTS conception des processus de réalisation de produits (CPRP). La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 900 €.
  • Le technicien des méthodes fabrication détermine chaque procédure de fabrication. BTS assistance technique d’ingénieur, BTS conception et réalisation de systèmes automatiques, BTS contrôle industriel et régulation automatique, BTS électrotechnique. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 700 €.
  • Le technicien de contrôle procède à la vérification du produit à chacune des étapes de la production et s’assure qu’il convient et arrive à temps à destination. BTS conception des processus de réalisation de produits, BTS contrôle industriel et régulation automatique, BUT génie mécanique et productique, BUT qualité, logistique industrielle et organisation. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 900 €.
  • Le technicien de maintenance s’assure du bon fonctionnement des machines et les entretient. BTS maintenance des systèmes, BTS électrotechnique, BUT génie industriel et maintenance, BUT génie électrique et informatique industrielle. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 800 €.
  • Le technicien technico-commercial industriel fait des études de marché, calcule le coût de fabrication et fait la promotion des ventes. BTS conseil et commercialisation de solutions techniques (ex BTS technico commercial) spécialité commercialisation de biens et services industriels. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 645,58 € (Smic).

Les ingénieurs

Automobile, aéronautique, armement, construction navale, mécanique, métallurgie, énergie, tous ces secteurs font appel à des ingénieurs en mécanique.
L’ingénieur en mécanique crée de nouveaux produits, organise leur fabrication, améliore les moyens de production.
Il peut occuper des postes très variés : études, essais, méthodes, fabrication, technico-commercial... La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 500 à 3 000 €.

Pour devenir ingénieur, 5 ans d’études après le bac sont nécessaires. Différents niveaux d’accès permettent d’intégrer une école d’ingénieurs : après le bac, après une prépa, après un bac + 2, + 3 ou plus.

  • Pour un grand nombre d’écoles, l’admission se fait sur concours (très sélectif) après 2 ans de classe prépa scientifique MP (Math-Physique), PC (physique-chimie), PSI (Physique et sciences de l’ingénieur) PT (Physique - technologie) suivis de 3 ans d’études.
  • D’autres admettent sur concours ou dossiers, directement après un bac général à dominante scientifique ou ou STI2D.
  • Les titulaires d’un bac+2 (BTS, L2), bac+3 ( BUT, L3) ou bac+4 (M1) peuvent être également admis par le biais des admissions parallèles (sélection sur titre dossier et entretien ou sur concours).
  • La classe préparatoire ATS (adaptation technicien supérieur) ingénierie industrielle est ouverte aux étudiants motivés, titulaires d’un BTS ou BUT industriel, désireux d’intégrer une grande école d’ingénieurs. C’est une passerelle entre la formation de technicien supérieur et l’école d’ingénieurs.

 

Les formations en Hauts-de-France

  • CAP conducteur d'installations de production
  • Bac pro maintenance des systèmes de production connectés
  • Bac pro technicien en réalisation de produits mécaniques option réalisation et suivi de production
  • Bac pro technicien en réalisation de produits mécaniques option réalisation et maintenance des outillages
  • Bac pro technicien modeleur
  • Bac pro étude et définition de produits industriels
  • Bac pro pilote de ligne de production
  • Bac techno STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) spécialité innovation technologique et éco-conception (ITEC)
  • BTS conception et réalisation de systèmes automatiques
  • BTS conception des processus de réalisation de produits
  • BTS conception de produits industriels
  • BTS conseil et commercialisation de solutions techniques spécialité commercialisation de biens et services industriels (ex BTS technico-commercial)
  • BUT génie mécanique et productique
  • BUT génie électrique et informatique industrielle
  • BUT qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO)
  • Classe préparatoire ATS (adaptation technicien supérieur) ingénierie industrielle
  • Licence mention mécanique
  • Licence sciences de l'ingénieur
  • Licence sciences et technologies
  • Licence pro métiers de l'industrie : mécatronique, robotique
  • Licence pro métiers de l'industrie : mécanique parcours gestion des unités de production
  • Licence pro chargé de projet en conception mécanique assistée par ordinateur
  • Licence pro mention maintenance et technologie : systèmes pluritechniques
  • Licence pro systèmes automatisés, réseaux et informatique industrielle
  • Licence pro gestion de la production industrielle
  • Master mention mécanique
  • Master mention génie mécanique
  • Master mention génie industriel
  • Master mention ingénierie des systèmes complexes
  • Master transport, mobilités, réseaux
  • Mastère spécialisé COLROBOT - Expert en robotique collaborative pour l’industrie du futur
  • Diplôme d’ingénieur en ingénierie mécanique
  • Diplôme d’ingénieur en ingénierie mécanique filière données et fiabilité pour l'industrie
  • Diplôme d’ingénieur Grande École Arts et Métiers
  • Diplôme d’ingénieur en ingénierie mécanique filière mécatronique, actionneurs, robotisation et systèmes
  • Diplôme d’ingénieur mécanique, options production, maintenance
  • Diplôme d’ingénieur Mines Douai
  • Diplôme d’ingénieur spécialité mécatronique


Vous pouvez retrouver les organismes préparant ces formations dans nos fiches liées correspondantes ci-dessous.
 

Dispositifs et aides

Aides

PRIX OSCAR WAQUET
Il est décerné à un élève méritant de la promotion sortante "ingénierie mécanique" ou "optimisation et automatisation des processus industriels". Son montant est de 2 500 €.

https://www.imt-lille-douai.org/le-reseau/bourses-aux-etudiant-e-s-2591

IMT Lille Douai:
941 rue Charles Bourseul
59508 - Douai
https://www.imt-lille-douai.org/le-reseau/

Fiches liées

Liens utiles

Portail de l'Onisep - formations, guides http://www.onisep.fr/