L'Information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur
Les métiers de l'agroalimentaire

Les métiers de l'agroalimentaire

L’agroalimentaire constitue le premier secteur industriel français aussi bien en terme de chiffre d’affaires que d’emplois. Le secteur recherche du personnel de plus en plus qualifié.

Mise à jour le 17/03/2021

Présentation

Les métiers

Transformation des produits
  • L’opérateur de production de produits alimentaires s’occupe de la mise en forme du produit (découpe, cuisson, mise en barquette ou en bouteille...). CAP agricole opérateur en industries agroalimentaires, CAP conducteur d’installations de production, BP industries alimentaires, bac pro bio-industries de transformation. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le conducteur de ligne de production alimentaire assure le fonctionnement d’une ligne de fabrication composée de machines automatisées, il programme la fabrication, vérifie chaque étape et entretient les machines. CAP conducteur d’installations de production, CAP boucher, bac pro pilote de ligne de production, bac pro bio-industries de transformation, BP industries alimentaires... La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le conducteur de machine de fabrication ou de conditionnement utilise et suit les règles prédéfinies pour le bon fonctionnement des machines participant à la fabrication et au conditionnement des produits. CAP conducteur d’installations de production, CAP agricole opérateur en industries agroalimentaires, bac pro bio-industries de transformation, bac pro pilote de ligne de production, BP industries alimentaires. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • L’ouvrier brasseur-malteur supervise les opérations de fabrication de la bière. CAP conducteur d’installations de production, bac pro bio-industries de transformation, DU opérateur de brasseur. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le chef d’équipe production organise la chaîne de production et encadre une équipe. BP industries alimentaires, bac pro bio-industries de transformation, bac pro pilote de ligne de production. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550  à 1 800 €.
  • Le responsable d’atelier de fabrication ou de conditionnement gère le personnel, les matières de son unité de production. Il est toujours en relation avec les autres services. BTS contrôle industriel et régulation automatique (CIRA), BTSA sciences et technologies des aliments, BUT qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO). La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 000 à 2 500 €.
  • Le responsable de développement industriel organise et suit les différentes étapes d’un projet. BTS maintenance des systèmes, BTSA sciences et technologies des aliments, licence pro spécialité agroalimentaires, diplôme d’ingénieur agroalimentaire. La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 000 €.
  • Le responsable de production veille à ce que les objectifs déterminés par la direction soient atteints. BUT génie biologique option sciences de l’aliment et biotechnologie, BUT QLIO, licence pro spécialité agroalimentaire, diplôme d’ingénieur agroalimentaire ou agronome. La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 000 à 2 200 €.
  • Le directeur de site industriel surveille le déroulement des activités d’un site dont il est le responsable. Il gère les équipes pour optimiser le rendement. Diplôme d’ingénieur agroalimentaire, mastère spécialisé. La rémunération moyenne en début de carrière est de 4 000 €.


Hygiène et qualité
  • L’agent de nettoyage industriel réalise les opérations de nettoyage et de désinfection des installations. Il travaille dans le respect des procédures et des exigences en matière de sécurité alimentaire. CAP agent de propreté, bac pro hygiène, propreté et stérilisation. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le contrôleur sanitaire assure les contrôles spécifiques et les analyses sur les matières premières, les produits en cours de fabrication et les produits finis. CAP employé technique de laboratoire, bac pro laboratoire contrôle qualité. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le technicien qualité est chargé de garantir la qualité des produits fabriqués au sein de son entreprise et de sensibiliser tous les salariés au respect des normes de qualité. Bac techno STL, BTS biotechnologies, BTS bioanalyses et contrôles, BTSA Anabiotec, BTSA sciences et technologies des aliments, BUT génie biologique option option sciences de l’aliment et biotechnologie, BUT QLIO, licence pro spécialisée dans la qualité des produits alimentaires. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 600 €.
  • Le responsable qualité anime les formations sur la qualité et il est l’interlocuteur des services officiels de qualité, des clients et des fournisseurs. BTS biotechnologies, BTS bioanalyses et contrôles, BTS bioqualité, BTSA Anabiotec, BTSA sciences et technologies des aliments, BUT QLIO, BUT génie biologique option option sciences de l’aliment et biotechnologie, licence pro spécialité agroalimentaire, diplôme d’ingénieur agroalimentaire, mastère spécialisé. Voir le dossier «les métiers de la qualité». La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 200 €. 

Pour ces métiers reportez-vous aux dossiers « Les métiers du nettoyage industriel» n°2.952 ; « Les métiers de la biologie » n°2.841








Achat et logistique
  • L’agent logistique s’occupe de tout, de la réception des produits à sa conservation en passant par la préparation de commande et l’expédition. CAP opérateur logistique, bac pro logistique. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le réceptionnaire vérifie les stocks et que les matières premières correspondent au cahier des charges du service qualité. CAP agricole opérateur en industries agroalimentaires, bac pro bio-industries de transformation, bac pro logistique, BP industries alimentaires. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le préparateur de commandes s’assure de l’acheminement des produits et peut accéder à des fonctions d’encadrement. CAP agricole opérateur en industries agroalimentaires, CAP opérateur logistique, bac pro logistique, bac pro bio-industries de transformations. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le chef d’équipe logistique gère un service et une équipe. Bac pro logistique, BP industries alimentaires. La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 000 à 2 300 €.
  • L’agent logistique s’occupe de tout, de la réception des produits à sa conservation en passant par la préparation de commande et l’expédition. CAP opérateur logistique, bac pro logistique. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le réceptionnaire vérifie les stocks et que les matières premières correspondent au cahier des charges du service qualité. CAP agricole opérateur en industries agroalimentaires, bac pro bio-industries de transformation, bac pro logistique, BP industries alimentaires. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 550 €.
  • Le technicien de relations fournisseurs s’occupe de l’approvisionnement en cherchant le meilleur rapport qualité/prix. BTSA agronomie productions végétales, BTSA génie des équipements agricoles, licence pro spécialité agroalimentaire, diplôme d’ingénieur agronome. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 700 €.
  • L’acheteur choisit la matière première en suivant certains critères (prix, délais de livraison, conditions de paiement). BTSA technico-commercial spécialité produits alimentaires et boissons, BUT techniques de commercialisation, licence pro ou master pro spécialité agroalimentaire, école supérieure de commerce, école d’ingénieurs, mastère spécialisé. La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 000 €.
  • Le responsable logistique s’assure de l’acheminement des matériaux. BTS transport, BUT gestion logistique et transport. Voir le dossier «les métiers de la logistique et de la manutention». La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 000 à 2 500 €.
Recherche et développement
  • Le technicien de recherche et de développement crée de nouveaux procédés et réalise des échantillons test, il en fait ensuite les essais et les contrôle. BTS analyses de biologie médicale, BTS biotechnologies, BTSA Anabiotec, BTSA sciences et technologies des aliments, BUT génie biologique, BUT génie chimique génie des procédés option bioprocédés, licence pro spécialité agroalimentaire. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 700 €.
  • L’aromaticien, spécialiste de la chimie fine, est un professionnel du goût, qui crée de nouveaux arômes. BUT génie chimique ou biologique, BTS chimie ou bioqualité, licence ou master professionnel dans les domaines de l’alimentation, du génie agronomique. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 800 à 2 000 €.
  • L’ingénieur recherche et développement crée de nouveaux produits selon les besoins des consommateurs et des distributeurs. Master, diplôme d’ingénieur. La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 400 €.
  • Le chef de projet de recherche et de développement commande les équipes puis s’occupe des priorités, des stratégies et de l’aspect financier des recherches. Licence pro spécialité agroalimentaire, master, diplôme d’ingénieur agroalimentaire, mastère spécialisé. La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 800 à 3 300 €.




 
Les métiers du marketing et commercial
Les fonctions marketing et commerciales dans le secteur de l’agroalimentaire offrent de nombreux débouchés : chargé des relations clientèle, attaché commercial, responsable des ventes, chef de produit marketing, responsable marketing. BTS négociation et digitalisation de la relation client, BTSA technico-commercial produits alimentaires et boissons, BUT techniques de commercialisation, licence pro spécialité agroalimentaire, master pro, diplôme d’ingénieur ou d’école de commerce. Les salaires varient selon la fonction de 1 800 à 3 000 €. Voir les dossiers «les métiers de la vente» «économie, gestion, management : écoles et universités»  «les métiers du marketing».

 

Les formations en Hauts-de-France

Jusqu'au bac :

CAP conducteur d’installations de production
  • CAP conducteur d’installations de production
  • Certificat de spécialisation (CS) production, transformation et commercialisation des produits fermiers
  • BP industries alimentaires (niveau IV)
  • Bac pro bio-industries de transformation
  • Bac pro laboratoire contrôle qualité
  • Bac pro pilote de ligne de production
  • Bac techno STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant)
  • Bac techno STL ( sciences et technologies de laboratoire) spécialité biotechnologies
  • Formation brassicole (formation continue)
Après le bac :
  • BTS bioanalyse et contrôles
  • BTS biotechnologies
  • Classe prépa ATS (adaptation technicien supérieur) biologie
  • BTS bioqualité (ex BTS qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries)
  • BTSA analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques (ANABIOTEC)
  • BTSA technico-commercial spécialité produits alimentaires et boissons
  • BTSA sciences et technologies des aliments
  • BUT génie biologique option agronomie
  • BUT génie biologique option sciences de l'aliment et biotechnologie
  • BUT qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO)
  • Diplôme universitaire (DU) gestion de la qualité et de la sécurité alimentaire option enseignement à distance
  • Licence sciences de la vie et de la terre
  • Licence sciences de la vie
  • Licence pro commercialisation des produits alimentaires
  • Licence pro gestion des organisations agricoles et agroalimentaires
  • Licence pro métiers de la santé, nutrition, alimentation
  • Master mention sciences et technologie de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement
  • Diplôme d’ingénieur alimentation et santé
  • Diplôme d’ingénieur chimiste
  • Diplôme d’ingénieur de l’Institut supérieur d’agriculture Yncréa Hauts-deFrance
  • Diplôme d’ingénieur en génie biologique, filière innovation aliments et agro-ressources
  • Diplôme d’ingénieur génie des procédés, filière agro-industries

Vous pouvez retrouver les organismes préparant ces formations dans nos fiches liées correspondantes ci-dessous.
 

Carnet d'adresses

Direction régionale de l'alimentation de l’agriculture et de la forêt Hauts-de-France - DRAAF
518 rue Saint Fuscien
CS 90069
80094 - Amiens Cedex 3

Fiches liées

Liens utiles

Carif-Oref Hauts de France - Portail de la formation continue http://www.c2rp.fr/formations
Portail de l'Onisep - formations, guides http://www.onisep.fr/