L'Information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur
Les métiers de la médiation

Les métiers de la médiation

La médiation est présente dans de nombreux domaines et peut prendre différentes formes. Elle permet d’apporter une solution aux conflits ou de les prévenir, par l’écoute et le dialogue. Elle joue aussi un rôle important dans le monde du spectacle et de l’art, en rendant la culture accessible au plus grand nombre.

Mise à jour le 07/09/2020

Présentation


Les métiers


La médiation familiale

La médiation familiale a pour vocation de désamorcer des situations conflictuelles entre personnes de la même famille.

Le médiateur familial a pour mission d’aider des familles à trouver une solution à leurs conflits suite à un accident de la vie comme un divorce, une séparation sans passer par la justice.
Il exerce dans des structures diverses : associations à caractère social ou familial, associations spécifiques de médiation familiale, services publics ou parapublics (CAF, MSA...) et parfois en secteur libéral.

Pour accéder à ce poste, il faut être titulaire du diplôme d’État de médiateur familial.
Les candidats qui souhaitent suivre cette formation doivent être titulaires, soit :
• d’un diplôme de travail social, d’un diplôme sanitaire ou paramédical au moins de niveau 5 (BTS, DUT) ;
• d’un diplôme national au moins de niveau 6 (licence, licence pro) dans les disciplines juridiques, psychologiques ou sociologiques ;
• d’un diplôme national au moins de niveau 5 et justifier de 3 ans d’expérience professionnelle dans le champ de l’accompagnement familial, social, sanitaire, juridique, éducatif ou psychologique.
Et dans tous les cas, passer avec succès les épreuves d’admission organisées par chaque établissement de formation.


Le conseiller conjugal et familial a pour mission d’accueillir la parole de personnes en difficultés sur toutes les thématiques de la vie. S’il peut conseiller, informer et orienter vers des partenaires, sa tâche principale est d’amener la personne consultante à prendre sa propre décision.

Pour exercer cette profession, il faut être titulaire d’une attestation de qualification de conseil conjugal et familial.
La formation est directement accessible aux professionnels du secteur médico-social : infirmier, psychologue, éducateur spécialisé. Pour les candidats issus d’un autre secteur, une remise à niveau est nécessaire avant l’entrée en formation.
Ce professionnel n’exerce pas à temps plein mais sous forme de vacation, c’est pourquoi il exerce souvent une autre activité.

 

La médiation sociale

«La médiation sociale est un processus de création et de réparation du lien social et de règlement des conflits de la vie quotidienne, dans lequel un tiers impartial et indépendant tente, à travers l’organisation d’échanges entre les personnes ou les institutions, de les aider à améliorer une relation ou de régler un conflit qui les oppose» (source : ministère de la cohésion des territoires).
Le secteur de la médiation sociale regroupe une diversité de métiers dans des secteurs variés.

L’agent de prévention et de médiation est un métier de terrain. Il exerce ses fonctions dans des lieux publics ou privés (quartiers, locaux commerciaux et d’habitation, transports...).
Il agit de manière préventive et lorsqu’un conflit éclate dans un lieu public, il contribue à sa résolution par une médiation. Il existe deux diplômes pour se former à ce métier : le CAP agent de prévention et de médiation et le bac pro animation enfance et personnes âgées (remplace le bac pro service de proximité et vie locale).

Le médiateur culturel joue un rôle essentiel dans les politiques culturelles mises en place par les collectivités territoriales (communes, départements, régions) et l’État.
Interface entre le public, la culture et le patrimoine, il organise des événements et des rencontres avec le public en mettant en place des expositions, des animations, des ateliers pédagogiques...
Sa mission est de faciliter, pour tous les publics, la compréhension et l’accès à l’univers culturel. Plusieurs formations permettent d’accéder à cet emploi comme le DUT (bac+2) ; licence pro (bac + 3) ; master pro (bac + 5).

Le médiateur socio-culturel permet de faire émerger des projets à visée culturelle auprès de différents publics afin de créer du lien social. Les maisons et associations de quartiers, les MJC, les mairies, les départements et les régions sont de potentiels employeurs de ce professionnel. Le BPJEPS et le DUT carrières sociales option gestion urbaine permettent de se former à cette profession.

L’agent d’ambiance dans les transports veille à la tranquillité des voyageurs. Il les renseigne, les sécurise par sa présence et désamorce les éventuels conflits.
Les diplômes du CAP agent de prévention et de médiation (APM) et bac pro animation enfance et personnes âgées permettent d’accéder à ce poste. L’obtention de la formation aux premiers secours est un plus pour décrocher ce poste.

Le coordinateur d’équipe de médiation a pour mission la gestion d’une équipe de médiateurs sur un territoire bien défini. Il remplit les supports de suivi d’activité, échange des informations avec l’équipe et lui propose des axes d’évolution. Il n’existe pas actuellement de formation spécifique pour cette profession, dans une majorité des cas ce poste à responsabilité est occupé par des anciens médiateurs.

Le médiateur pénal intervient à la demande du procureur de la République.
Il n’a pas autorité sur la décision finale, mais c’est lui qui conduit la procédure de médiation.
Il procède à un rappel de la loi et explique la procédure de médiation. Il intervient de façon neutre et objective afin de réparer le dommage causé par une infraction de faible gravité (injures, vol simple, tapage nocturne etc.) mais qui a fait l’objet d’une plainte.
Le médiateur pénal doit faire preuve de capacités d’écoute et de dialogue. Il est soumis au secret professionnel et prête serment. Il n’y a pas de formation spécifique, mais la plupart des médiateurs pénaux ont une formation de juriste.


 

Les formations en Hauts-de-France

  • Bac pro animation enfance et personnes âgées
  • DUT gestion urbaine
  • Licence sciences sanitaires et sociales
  • Licence psychologie

Vous pouvez retrouver les organismes préparant ces formations dans nos fiches liées correspondantes ci-dessous.
 

Liens utiles

Portail de l'Onisep - formations, guides http://www.onisep.fr/