L'Information Jeunesse en Hauts-de-France

Thématiques
  • Organisation des études
  • Métiers
  • Emploi, Job et Stage
  • Formation continue
  • Vie Pratique
  • Loisirs, Sports, Vacances
  • Engagement et initiatives
  • Partir à l'étranger
  • Formations
Sous-Thématiques
  • S'informer - S'orienter
  • Scolarités Spécifiques
  • De la sixième au bac
  • Enseignement professionnel et technologique
  • Enseignement supérieur
Les métiers de l’enseignement

Les métiers de l’enseignement

La majorité des métiers de l’enseignement sont accessibles après réussite au concours. Il existe toutefois des postes permettant de travailler dans un établissement scolaire sans passer par un concours.

Mise à jour le 24/02/2021

Présentation

 

Pour devenir enseignant dans le public, il faut réussir le concours de l’Éducation nationale.

La voix de l'apprentissage

L’Éducation nationale met en place le contrat de préprofessionnalisation qui permet à des étudiants d'alterner formation universitaire et immersion en classe encadrée par un tuteur enseignant. Ils exercent en tant qu’assistant d'éducation et perçoivent une rémunération.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F24439
www.ac-amiens.fr/2848-l-academie-d-amiens-recrute-de-futurs-enseignants-en.html
http://www1.ac-lille.fr/cid140136/assistants-d-education-en-preprofessionnalisation.html
 


Les études universitaires

Le parcours  préparatoire au professorat des écoles (PPPE) 

Nouveau à la rentrée 2021, il est possible de suivre ce parcours et ce, dès la 1ère année de licence. L'enseignement se fait à la fois en université et lycée.

  • En lycée, les étudiants bénéficient d'enseignements de culture générale et d’approfondissement disciplinaire 
  • En université, ils ont des enseignements de spécialisation et d’approfondissement adossés à la recherche
  • Dès la 1ère année de licence, ils effectuent des stages d’observation et de pratique accompagnée à l’école primaire 
  • En 3ème année de licence, il réalise un stage de mobilité internationale

Le master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

Il constitue la voie principale pour accéder aux différents concours de l’Éducation nationale. Différentes options sont proposées aux étudiants en fonction du poste d’enseignant qu’ils souhaitent occuper. Il se prépare au sein des Inspé (instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation).

La première année du master MEEF est axée sur la préparation du concours qui a lieu en fin de M1.

A noter : à partir de 2022, le concours sera organisé en fin de M2. La réussite au concours octroie le titre de professeur stagiaire et la poursuite en M2.

 

Les autres masters

Les titulaires d’un master en maths, histoire, etc. peuvent également passer le concours en candidat libre. Ils devront après réussite du concours suivre une formation adaptée alternant enseignement du master MEEF et stage en situation. L’inscription dans un Inspé (institut national supérieur du professorat et de l’éducation) est obligatoire afin de finaliser la formation du fonctionnaire-stagiaire.
 

Les métiers de l'enseignement


Le professeur des écoles

Il exerce dans le 1er degré, dans les écoles maternelles ou élémentaires avec des enfants âgés de 2 à 11 ans.

Les premières années de la scolarité sont consacrées à l’éveil et à la sociabilisation des enfants. En école élémentaire, sont assurés l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, des mathématiques, de l’histoire, de la géographie, des sciences et technologies, de l’éducation civique, artistique, sportive, ainsi que la découverte avec l’aide d’intervenants extérieurs d’une langue vivante, de la musique et de l’informatique.

Le professeur des écoles doit être capable d’adapter le contenu de son enseignement en fonction de l’âge des enfants.

Dans le public
Pour devenir professeur des écoles, il faut réussir le CRPE (concours de recrutement de professeurs des écoles), qui  octroie le titre de professeur des écoles stagiaire pendant 1 an et la poursuite en M2. Pour être titularisé, il faut obligatoirement valider le master.

Dans le privé

Pour enseigner dans un établissement privé sous contrat, il faut réussir le concours externe d’accès au certificat d’aptitude au professorat des écoles, celui-ci équivaut au CRPE pour l’enseignement public (mêmes épreuves et même date). Il faut comme dans le public être inscrit en master 1 pour se présenter au concours.

Ce sont les Instituts Supérieurs de Formation de l’Enseignement catholique (ISFEC) qui dispensent les formations préparant aux métiers de professeur.
 

Le professeur en collège et lycée

Le professeur en lycée et collège, à la différence des écoles, est spécialisé dans une discipline. Il enseigne dans des établissements du 2nd degré.

Dans le public 
Pour enseigner en tant que professeur de lycée et collège, vous devez réussir l’un des concours suivants : CAPES (Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement du Second degré), CAPET (Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement Technique), CAPEPS (Certificat d'Aptitude au Professorat d'Éducation Physique et Sportive), CAPLP (Certificat d’Aptitude au Professorat de Lycée Professionnel), CAFEP (enseignement privé), agrégation, et valider le master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) 2nd degré qui se prépare au sein des des Inspé (instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation).


Dans le privé

Il faut passer le concours du CAFEP (certificat d’aptitude aux fonctions d’enseignement dans les établissements privés sous contrat du second degré). Pour plus d’information, contactez la Direction diocésaine de l’enseignement de votre département.

 

Le professeur de lycée professionnel

Il a en charge l’apprentissage de, soit 2 disciplines d’enseignement général soit 1 discipline professionnelle. Master MEEF 2nd degré + concours du CAPLP (certificat d’aptitude au professorat de lycée professionnel).

Pour enseigner en lycée professionnel, il faut réussir le concours du CAPLP (Certificat d’Aptitude au Professorat de Lycée Professionnel) ou le CAFEP-CAPLP (certificat d’aptitude aux fonctions d’enseignement du privé du second degré sous contrat) pour exercer dans le privé.

La préparation au concours CAPLP se fait au sein des Inspé (institut national supérieur du professorat et de l’éducation), celui du CAFEP-CAPLP auprès des ISFEC (instituts supérieurs de formation de l’enseignement catholique).

Pour passer ces concours, il faut, soit être inscrit en master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) 2nd degré pour l’enseignement des matières générales, soit posséder un bac + 2 (BTS, DUT…) et une expérience professionnelle de 5 ans pour les disciplines professionnelles ou le bac et 7 ans d’expérience professionnelle pour les sections métiers.

Une fois reçu au concours, vous serez nommé professeur de lycée professionnel stagiaire et affecté dans une académie où vous effectuerez un stage d’un an dans un établissement. Durant cette année scolaire, vous bénéficierez d’un accompagnement et de périodes de formation. Après validation du master MEEF à la fin de l'année de M2 et du stage, vous serez titularisé.


Enseigner dans le privé

Pour être recruté dans l’enseignement catholique, il faut obligatoirement obtenir le pré-accord collégial d’un chef d’établissement, celui-ci est attribué à la suite d’un entretien.
C’est une démarche à effectuer le plus tôt possible, dès l’inscription en M1.
Après réussite au CAFEP-CAPLP et après avoir obtenu un accord collégial, le lauréat est recruté par un chef d’établissement comme professeur stagiaire et sera rémunéré par l’État.
À l’issue de l’année de stage, il obtiendra un contrat définitif. En cas de réussite au concours, et sauf cas exceptionnel, l’accord collégial vient confirmer le pré-accord. L’accord collégial est délivré par la Commission d’accueil de l’accord collégial (CAAC).
Pour plus d’information, contactez la Direction diocésaine de l’enseignement de votre département.

 

Le professeur de lycée technique

Il enseigne une discipline technologique (mécanique, électronique, gestion…) et prépare ses élèves au bac techno (STMG, STI2D, ST2S…). Master MEEF 2nd degré + concours du CAPET (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique) ou agrégation.

 

Le professeur d'éducation physique et sportive

Il enseigne le sport en collège ou lycée. Master MEEF 2nd degré + concours du CAPEPS (Certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive) ou agrégation. Cf fiche « Professeur d’éducation physique et sportive » n°2.481.

 

Le professeur d'art

Il exerce dans les collèges, lycées, écoles des beaux-arts, universités...

Dans le public :
Pour devenir professeur d'arts plastiques dans les collèges et lycées : master MEEF 2nd degré + concours CAPES d’arts plastiques (professeur de collège ou lycée) ou CAPET d’arts appliqués (professeur de lycée technique) ou CAPLP arts appliqués (professeur de lycée professionnel) ou master + agrégation arts plastiques ou arts appliqués.


Dans le privé

Il faut passer le concours du CAFEP (certificat d’aptitude aux fonctions d’enseignement dans les établissements d’enseignement privé sous contrat du second degré).

Les enseignants sont recrutés en fonction de leur spécialité et de leurs compétences. Généralement, vous devez présenter un book de vos travaux personnels et passer un entretien d’embauche.

Pour plus d’information, contactez la Direction diocésaine de l’enseignement catholique de votre département, vous pouvez également consulter le site internet
www.enseignement-catholique.fr rubrique recrutement


En école supérieure d’art
D’autres filières comme les écoles supérieures d’art recrutent des enseignants en arts plastiques sur concours.

Les professeurs des écoles nationales d’art sont recrutés via le concours ‘’Professeur des écoles nationales supérieures d’art’’ organisé par le Ministère de la Culture et de la Communication. Plus d’info sur le site www.culturecommunication.gouv.fr

Pour les écoles territoriales, les concours de recrutement des professeurs se fait par le biais des centres départementaux de gestion de la Fonction publique territoriale. C’est le cas pour les concours de professeur territorial d’enseignement artistique et d’assistant territorial d’enseignement artistique qui sont ouverts sur condition de diplôme. Si vous êtes reçu au concours, vous serez inscrit sur une liste d’aptitude.

 

Le professeur de musique

Selon où il enseigne, il a un diplôme d’État de professeur de musique (DE), un certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de musique, un Dumi (diplôme universitaire de musicien intervenant), un CAPES éducation musicale et chant choral ou l’agrégation de musique.

Le CAPES éducation musicale et chant choral permet d’enseigner au collège ou au lycée. L’Agrégation quant à elle est destinée à ceux qui souhaitent enseigner au niveau universitaire.

Pour accéder au concours du Capes, vous devez être inscrit en 1re année de master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) 2nd degré. Le master MEEF constitue désormais la voie principale pour accéder au métier. La première année du master MEEF 2nd degré est axée sur la préparation du concours qui a lieu en fin de M1. La réussite au concours octroie le titre de professeur stagiaire pendant 1 an et la poursuite en M2 qui alterne formation théorique et formation pratique rémunérée. Pour être titularisé, il faut obligatoirement valider le master.


Le Dumi (diplôme universitaire de musicien intervenant) (bac+4)

Il permet à un musicien intervenant d’exercer la majeure partie du temps dans le cadre de l’école élémentaire et maternelle, mais aussi dans les maisons de quartier, les associations culturelles, les crèches, les hôpitaux.... Le Dumi se prépare en 2 ans dans un centre de formation de musicien intervenant (CFMI). L’accès à la formation est conditionné par des tests d’entrée, le bac et 2 années d’expérience professionnelle ou d’études supérieures sont également requis.

Des diplômes spécifiques comme le certificat d’aptitude (CA) aux fonctions de professeur de musique et le diplôme d’État de professeur de musique permettent d’enseigner dans les établissements qui dépendent du ministère de la Culture (conservatoires à rayonnement régional/départemental/communal ou intercommunal).

Le CA et le diplôme d’État (DE) sont des diplômes nationaux. Plus d’info sur
www.culturecommunication.gouv.fr ; www.mediatheque.cite-musique.fr


Le certificat d’aptitude (CA) aux fonctions de professeur de musique
Il peut être obtenu à l’issue d’une formation diplômante assurée par les conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse (CNSMD) de Lyon et Paris, ou par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE). Il vous donne accès au concours de professeur territorial spécialisé d’enseignement artistique (catégorie A) organisé par les centres départementaux de gestion de la fonction publique territoriale pour devenir fonctionnaires territoriaux (voir carnet d’adresses). www.conservatoiredeparis.fr ; www.cnsmd-lyon.fr


Le Diplôme d’État de professeur de musique (DE)

Il se prépare en 2 ans dans un centre de formation des enseignements de danse et de musique (CEFEDEM) et les pôles d’enseignement supérieur musique, suivant les régions. Pour entrer en formation initiale, il faut réussir le concours d’entrée ouvert aux titulaires d’un bac, ou d’un diplôme d’études musicales (DEM) ou d’un DNOP (diplôme national d’orientation professionnelle de musique) et ne pas avoir interrompu ses études musicales en formation initiale depuis plus de deux ans.

Le DE permet de passer le concours d’assistant territorial spécialisé d’enseignement artistique (niveau B) organisé par les centres départementaux de gestion de la fonction publique territoriale pour devenir titulaire et donc fonctionnaire territorial au sein d’un établissement public d’enseignement spécialisé. Plus d’info sur http://mediatheque.cite-musique.fr/masc/?INSTANCE=CITEMUSIQUE&URL=/mediacomposite/cim/30_metiers_de_la_musique/20_faf/20_ens/10_diplome_etat_musique.htm


Enseigner dans le privé
Il faut passer le concours du Cafep (certificat d’aptitude aux fonctions d’enseignement dans les établissements privés sous contrat du second degré), celui-ci équivaut au Capes pour l’enseignement public (mêmes épreuves et même date).
Pour plus d’information, contactez la Direction diocésaine de l’enseignement de votre département. Vous pouvez également consulter le site internet www.enseignement-catholique.fr rubrique recrutement
 


Le professeur de l'enseignement agricole

Enseignant les matières générales, il possède le CAPESA (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire agricole), les matières technologiques, le CAPETA (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique agricole) et pour les séries professionnelles, le CAPLPA (certificat d’aptitude au professorat de lycée professionnel agricole).

Dans le public
Il faut réussir l’un des concours organisés par le ministère de l’Agriculture. Pour enseigner dans le 2nd degré, il existe 3 concours :

• en lycée professionnel agricole (LPA), le CAPLPA (Certificat d’Aptitude au Professorat de Lycée Professionnel Agricole).
• pour enseigner les disciplines générales en lycée agricole, le CAPESA (Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement Secondaire Agricole).
• pour enseigner les matières techniques, le CAPETA (Certificat d’Aptitude au Professorat de l’enseignement technique agricole).

Pour pouvoir vous inscrire au concours, il est indispensable d’être titulaire d’un master 2 ou inscrit en 2nde année.

À noter que dans les spécialités professionnelles du CAPLPA, les concours sont aussi ouverts aux candidats qui possèdent un bac + 2 (BTS, BTSA…) et 5 ans d’expérience professionnelle ou un diplôme de niveau bac et 7 ans d’expérience professionnelle.

À l’issue du concours, si vous êtes admis, vous passerez un an en tant que fonctionnaire stagiaire (contre rémunération), vous serez ensuite titularisé.

Pour connaître les concours : www.concours.agriculture.gouv.fr - www.chlorofil.fr rubrique Emplois, concours, formation et carrière

Dans le privé
Le Conseil National de l’Enseignement Agricole Privé (CNEAP) et l’Union Nationale Rurale d’Éducation et de Formation (UNREP) recrutent sur titre (master 2) ou sur concours. Les candidats sont généralement recrutés par les chefs d’établissement, aussi il leur faut postuler directement auprès de ceux-ci.

L’Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d’Education et d’Orientation (UNMFREO) recrute, quant à elle, après un BTSA ou un BTS, une licence ou un diplôme d’ingénieur, une formation de 2 ans est dispensée aux candidats. Vous pouvez trouver les postes vacants tout au long de l’année et postuler pour des remplacements. www.mfr.asso.fr
 

 

La rémunération

L'année de sa titularisation, le professeur perçoit un salaire de 2 067 €.
 

Les enseignants du supérieur

Les enseignants chercheurs à l’université assurent d’une part des cours et d’autre part de la recherche, le maître de conférence a un doctorat (bac+8) + concours, le professeur d’université a été maître de conférence avant de passer le concours.

Dans cette catégorie, seuls les professeurs d’université et les maîtres de conférence sont des fonctionnaires titulaires de leur poste. Leur mission consiste à assurer le développement de la recherche fondamentale et appliquée et à en transmettre les résultats obtenus aux étudiants.

Pour les maîtres de conférences comme pour les enseignants, le concours est la seule voie possible.

Le maître de conférences assure 128 heures de cours par an ainsi que 192 heures de travaux dirigés ou de travaux pratiques. C’est également lui qui organise le travail au sein d’une Unité de Formation et de Recherche (UFR). Pour devenir maître de conférences, vous devez vous porter candidat à un poste. Concours accessible aux titulaires d’un bac + 8 (doctorat), voire + 10 (postdoctorat) + expérience de l’enseignement et défendre un projet de recherche. Quatre concours possibles en fonction de son parcours. La rémunération moyenne en début de carrière est de 2 170 €.

Le professeur d’université assure 128 heures de cours par an (cours magistraux) en 3ème cycle (en laboratoire ou en tant qu’encadrant d’une équipe de chercheurs). Voie naturelle après avoir été maître de conférence pendant 8 à 10 ans. La rémunération moyenne en début de carrière est de 3 102 €.

Une habilitation à diriger des recherches (HDR) est nécessaire (pour l’obtenir, il faut être titulaire d’un doctorat, renseignez-vous auprès de l’université pour connaître les procédures, elles sont propres à chaque établissement). Quatre concours possibles en fonction de son parcours dans les disciplines lettres, langues et sciences humaines, sciences, médecine et pharmacie ; et trois concours en droit, sciences politiques, sciences économiques et de gestion.

 

Les enseignants non permanents

Vous pouvez choisir d’être attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) ou moniteur.

L’attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER)
Les personnes ATER sont des contractuels en CDD de 3 ans. Si vous êtes thésard ou que vous préparez un concours de l’enseignement supérieur, vous pouvez postuler. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 700 €.

Le doctorant contractuel
Cette possibilité vous est offerte si vous êtes en thèse de doctorat depuis moins de 6 mois. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 760 €.

Le professeur associé
Il s’agit d’un professionnel extérieur à l’université, qui assure le même travail qu’un maître de conférence, pour une période variable. Expérience professionnelle dans la spécialité enseignée (variable de 3 à 11 ans, selon le poste demandé).

Sachez également qu’ils offrent une porte d’entrée pour les concours de professeur d’université et de maître de conférence !
Pour ce type de poste, adressez-vous directement aux universités et aux établissements d’enseignement supérieur.

L’intervenant occasionnel
Professionnel dans une entreprise, vous dispensez quelques heures de cours en IUT, STS, classe préparatoire. Pour ce poste, adressez-vous directement aux universités et aux établissements d’enseignement supérieur.


Portail Galaxie
Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a mis en place le portail « Galaxie », destiné aux candidats à la qualification et au recrutement en qualité d’enseignant-chercheur (maîtres de conférences, professeur des universités, ATER...) leur permettant de consulter les postes ouverts à la candidature, de s’abonner à la lettre d’information et de connaître en temps réel les nouvelles offres : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/candidats.html

 


Le professeur à l'étranger

Il doit faire partie de l’Éducation nationale depuis au moins 3 ans, il exerce en primaire et secondaire dans un établissement français établi à l’étranger et qui relève de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger) : www.aefe.fr

Pour enseigner dans le privé, il faut passer le concours du CAFEP (certificat d’aptitude aux fonctions d’enseignement dans les établissements d’enseignement privé sous contrat du second degré) pour les professeurs de collège et de lycée et le concours de recrutement de professeur des écoles de l’enseignement privé sous contrat pour les professeurs des écoles.

 


Autour des enseignants

Agent de l’équipe mobile de sécurité académique
Avec un bac + 2 et 8 semaines de formation en début de prise de poste, les agents permettent d’apaiser certaines tensions dans les établissements les plus exposés aux situations conflictuelles. Les actes de candidature doivent être émis auprès du rectorat par courrier.

Assistant d'éducation
Vous pouvez obtenir un poste d’assistant d’éducation à temps plein ou partiel. Vous aurez en charge : l’encadrement et la surveillance des élèves, l’aide à l’accueil et à l’intégration des élèves handicapés, l’aide à l’utilisation des nouvelles technologies, l’encadrement aux activités sportives, sociales ou culturelles. Les candidats doivent être titulaires du bac ou équivalent. Retrouvez les offres d’assistant d’éducation sur le site de pôle emploi. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 555 €.

Accompagnant des élèves en situation de handicap
Il favorise l’accueil et l’intégration des élèves handicapés. Il doit être titulaire d'un diplôme d'Etat accompagnant éducatif et social (spécialité accompagnement à l'éducation inclusive et à la vie ordinaire). La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 555 €.

Conseiller principal d'éducation
Il exerce en collège ou en lycée. Il est chargé du bon déroulement de la vie scolaire. Master MEEF encadrement éducatif + concours de recrutement de CPE. La rémunération moyenne en début de carrière est de 1 828 €.

 


Les formations en Hauts-de-France

• Le Capes et l’agrégation
• Option pré-professionnalisation progressive aux métiers de l’enseignement à partir de la licence
• Préparation à l’agrégation de musique
• Diplôme universitaire de musicien intervenant
• Diplôme d’études musicales (DEM)
• Diplôme national d’orientation professionnelle musique (DNOP)
• Diplôme d’État de professeur de musique
• Diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM)
• Licence art parcours arts plastiques
• Licence arts parcours type arts plastiques et management artistique ; parcours type design graphique et design d’interaction ; parcours type scènes et images numériques
• Licence arts, lettres, langues mention arts
• Option pré-professionnalisation progressive aux métiers de l’enseignement à partir de la licence
• Master arts
• Master arts, lettres, langues mention arts
• Master pro mention arts spécialité régie des œuvres et montage d’expositions (Master 2)
• Master recherche mention arts spécialité histoire des arts
• Master recherche mention arts spécialité théories et pratiques artistiques
• Master MEEF mention «second degré» parcours arts plastiques
• Préparation à l’agrégation d’arts option A arts plastiques
• Diplôme national des arts (DNA) – Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP)


Vous pouvez retrouver les organismes préparant ces formations dans nos fiches liées correspondantes ci-dessous.
 

Carnet d'adresses

Centre de gestion de la fonction publique territoriale de l’Oise - CDG 60
2 rue Jean Monnet - PAE du Tilloy
BP 20807
60008 - Beauvais Cedex
Centre de gestion de la fonction publique territoriale de la Somme - CDG 80
32 rue Lavalard
CS 12604
80026 - Amiens Cedex 1
Centre de gestion de la fonction publique territoriale de l'Aisne - CDG 02
14 rue Lucien Quittelier
BP 20076
02302 - Chauny Cedex
Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Pas-de-Calais - CDG 62
Cité de la Fonction Publique Territoriale Pierre MAUROY - Allée du Château
Labuissière
BP 67
62702 - Bruay-la-Buissière Cedex
Conservatoire à rayonnement départemental d'Arras
2 rue de la Douizième
62100 - Arras
Conservatoire à rayonnement départemental de Roubaix
80 rue de Lille
59100 - Roubaix
Conservatoire à rayonnement départemental de musique et de théâtre
Place Jean Moulin
59400 - Cambrai
Conservatoire à rayonnement départemental du Calaisis
43 rue du 11 Novembre
62100 - Calais
Conservatoire à rayonnement départemental agglomération du pays de Saint-Omer
22 rue Hendricq
62500 - Saint-Omer
Conservatoire à rayonnement départemental de Tourcoing
6 rue Paul Doumer
59200 - Tourcoing
Conservatoire à rayonnement intercommunal de l’Abbevillois - Conservatoire musique et danse
23 rue Lesueur
80100 - Abbeville
Conservatoire à rayonnement régional d'Amiens Métropole
3 rue Desprez
80000 - Amiens
Conservatoire à rayonnement régional de Lille
Rue Alphonse Colas
59000 - Lille
Conservatoire à rayonnement régional de Douai
1 parvis Georges Prêtre
59500 - Douai
Conservatoire à rayonnement départemental Eustache du Caurroy
36 rue de Buzanval
60000 - Beauvais
conservatoire à rayonnement départemental de Valenciennes - Conservatoire Eugène Bozza
8 rue Ferrand
59300 - Valenciennes
Conservatoire à rayonnement départemental de Saint-Quentin - Conservatoire Musique et Théâtre
51 rue d'Isle
02100 - Saint-Quentin
CNEAP Hauts-de-France - Réseau enseignement agricole privé
54-56 avenue Roger Salengro
62223 - Saint-Laurent Blangy
Direction diocésaine de l'enseignement catholique de la Somme
43 rue Laurendeau
80000 - Amiens
Direction diocésaine de l'enseignement catholique de l'Aisne
19 rue des Déportés et Fusillés
02200 - Soissons
Direction diocésaine de l'enseignement catholique de l'Oise
101 rue de la Madeleine
BP 80778
60007 - Beauvais Cedex
Direction diocésaine de l'enseignement catholique Lille
16 rue Négrier
59042 - Lille Cedex
Direction Diocésaine de l'Enseignement Catholique du Pas de Calais
103 rue d'Amiens
62000 - Arras
Direction régionale de l'alimentation de l’agriculture et de la forêt Hauts-de-France - DRAAF
518 rue Saint Fuscien
CS 90069
80094 - Amiens Cedex 3
Fédération régionale des maisons familiales rurales Hauts de France
3 résidence Parc Beauvillé
BP 71612
80016 - Amiens Cedex 1

Fiches liées

Liens utiles

Portail du Centre national d'enseignement à distance (CNED) http://www.cned.fr/
Académie d'Amiens http://www.ac-amiens.fr/
Académie de Lille http://www1.ac-lille.fr/
Agence pour l’enseignement français à l’étranger https://www.aefe.fr/
Concours et examens professionnels du ministère de l'agriculture et de l'alimentation http://www.concours.agriculture.gouv.fr/
Ministère de l'agriculture et de l'alimentation - Direction générale de l'enseignement et de la recherche - Emplois, formations et concours https://chlorofil.fr/
Union nationale des Maisons familiales rurales https://www.mfr.asso.fr/
Portail « Galaxie » - recrutement dans l'enseignement supérieur et la recherche https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/candidats.html
Site de l'enseignement privé - Concours, recrutement https://enseignement-catholique.fr/
Site du ministère de la culture - Formations, concours, recrutement - aides financières https://www.culture.gouv.fr//
Devenir étudiant - site créé par le Ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse https://www.devenirenseignant.gouv.fr/
Enseignement catholique du diocèse de Lille https://www.ddeclille.org/futur-enseignant
Commission d'accueil de l'accord collégial - devenir enseignant dans le privé http://caacweb.enseignement-catholique.fr/